fbpx

Pour rembour­ser l’école de jeux vidéo de son fils, il le déclare mort

par   Sarah Ben Bouzid   | 23 novembre 2020

Un habi­tant de Salon-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, a déclaré la mort de son fils de 19 ans afin de se faire rembour­ser les frais d’ins­crip­tion de son école Game Sup’ à Lyon. Son fils se porte pour­tant à merveille, rappor­tait La Provence le 20 novembre.

L’homme est un ancien poli­cier muni­ci­pal exerçant dans le Pays d’Arles. Il est accusé d’avoir produit un faux certi­fi­cat de décès de son fils de 19 ans pour­tant en parfaite santé, afin de se faire rembour­ser les frais d’ins­crip­tion de son école privée lyon­naise. C’est la secré­taire de l’école Game Sup, spécia­li­sée dans l’en­sei­gne­ment des jeux vidéo, qui a décou­vert l’ar­naque.

En consta­tant une faute d’or­tho­graphe dans le nom du dépar­te­ment de sa mort présu­mée, elle avait demandé confir­ma­tion du décès auprès de l’État civil de Salon-de-Provence. Le père de famille aurait agi ainsi dans le but de récu­pé­rer les 900 euros de frais d’ins­crip­tion de l’école. L’enquête a par la suite confirmé les soupçons de la secré­taire de l’école, le certi­fi­cat de décès était falsi­fié.

Les enquê­teurs ont égale­ment iden­ti­fié son complice présumé, un agent muni­ci­pal de 54 ans qui aurait fourni le tampon admi­nis­tra­tif en toute illé­ga­lité. Placés en garde à vue, les deux hommes ont nié les faits. Ils seront jugés en juin prochain pour « faux en écri­ture publique ». Les deux agents risquent leur place auprès de la fonc­tion publique, en plus des pour­suites pénales.

Source : La Provence

Plus d'epic