Nombreux sont les grands esprits à penser que l’univers lui-même n’est peut-être pas réel. Il ne serait qu’une simulation virtuelle, créée par (rayez la mention inutile) des humains du futur – des extraterrestres – des intelligences artificielles – Dieu. Mais Jonathan Bartlett, mathématicien et directeur du Blythe Institute, réfute brutalement cette explication dans une interview à Mind Matters le 3 janvier.

Pourtant, de grands noms tels qu’Elon Musk et Nick Bostrom, philosophe à Oxford, sont partisans de cette idée ou la considèrent raisonnable. Mais pour Bartlett, la théorie de la simulation repose sur une logique défectueuse, et il est beaucoup plus probable à ses yeux que nous vivions en bel et bien dans la réalité.

Pour le démontrer, il y oppose un argument technologique : « Je peux créer par un modèle informatique des atomes en mouvement, mais cela nécessite des ordinateurs entiers, qui sont eux-mêmes constitués de billions d’atomes, pour générer cette simulation. »

Ainsi pour lui, « si vous pouviez créer une simulation parfaite de la réalité, il faudrait que ce soit une réalité plus petite que celle avec laquelle vous la simulez », explique-t-il au journaliste. Ce qui pose vite un sacré problème d’espace… et donc un réel problème logique pour les partisans de la théorie de la simulation, qui soutiennent que toute civilisation assez évoluée apprendra à créer elle-même des simulations.

À moins que nous ne soyons minuscules pour nos créateurs… après tout, les personnages des jeux vidéo ne le sont-ils pas à nos yeux ? Tout n’est donc pas perdu pour Musk et compagnie.

Source : Mind Matter News