fbpx

Un archéo­logue croit avoir retrouvé la maison de Jésus à Naza­reth

par   Sarah Ben Bouzid   | 25 novembre 2020

Un archéo­logue de l’uni­ver­sité de Reading, au Royaume-Uni, pense avoir décou­vert les ruines de la maison de Marie et Joseph sous un couvent à Naza­reth. Là où Jésus de Naza­reth serait né et aurait grandi, a annoncé CBS News le 23 novembre.

Ken Dark, éminent profes­seur d’ar­chéo­lo­gie et d’his­toire à l’uni­ver­sité de Reading, a passé les quatorze dernières années à enquê­ter et explo­rer les ruines datant du Ier siècle ap. J.-C. d’un site de fouilles situé à Naza­reth. Et Dark prétend désor­mais avoir iden­ti­fié la maison de la famille de Jésus. Les ruines en ques­tion sont situées sous le couvent des Sœurs de Naza­reth, tout proche de l’église de l’An­non­cia­tion, où un ange annonce à Marie qu’elle est enceinte de Jésus dans le Nouveau Testament.

L’ha­bi­ta­tion était une maison compre­nant une cour, des pièces de séjour et de stockage, ainsi qu’une terrasse sur le toit pour les acti­vi­tés domes­tiques exté­rieures. Décou­vert en 1880, le loge­ment a été fouillé pour la première fois dans les années 1930. D’autres experts ont affirmé depuis que le site était la maison d’en­fance de Jésus, mais avant que le Pr Dark ne se lance dans ce nouveau projet en 2006, le site avait presque été oublié.

Dark pense que la preuve qu’il s’agis­sait de la maison de l’en­fance de Jésus réside notam­ment dans la qualité de la construc­tion, car elle est habi­le­ment taillée dans le flanc de la colline. Selon lui, celui qui l’a construite avait une très bonne connais­sance du travail de la pierre. Or la Bible décrit Joseph comme un arti­san très compé­tent en matière de construc­tion – bien qu’il n’était proba­ble­ment pas le seul construc­teur habile de la région.

La maison a de plus été construite avec du calcaire, suggé­rant que ses occu­pants étaient juifs, comme l’étaient Marie et Joseph. À l’époque, de nombreux juifs pensaient que le calcaire était une pierre qui proté­geait de la pollu­tion et des impu­re­tés. L’ar­chéo­logue a égale­ment examiné deux grandes églises troglo­dyte et byzan­tine érigées près du site.

L’une a été construite à côté de la maison au IIIe siècle ap. J.-C., l’autre recou­vrait tota­le­ment la maison. Elles étaient ornées de somp­tueuses mosaïques, sûre­ment pour commé­mo­rer un événe­ment impor­tant pour les chré­tiens, comme un lieu ayant des liens avec le fils de Marie. Il est donc probable qu’elles aient été construites pour préser­ver le site.

Cepen­dant, le Pr Dark recon­naît que s’il existe des indices solides en faveur de son hypo­thèse, il ne s’agit en aucun cas de preuves défi­ni­tives. La possi­bi­lité qu’il ait tout de même retrouvé la maison fami­liale de Jésus pour­rait faire du site un grand lieu de pèle­ri­nage.

Source : CBS News

Plus de mystère