Un chan­teur saou­dien arrêté pour avoir dabbé sur scène

par   Ulyces   | 10 août 2017

Crédits : YouTube /راصد المشاهير Si vous vous êtes mis en tête de visi­ter l’Ara­bie saou­dite pour en écumer les dance­floors, prenez garde : y placer un dab peut vous coûter cher. Ce n’est pas l’ac­teur et chan­teur local Abdal­lah Al Shaha­rani qui va dire le contraire. Alors qu’il parti­ci­pait lundi 7 août au soir à un festi­val de musique dans la ville de Taif, il a été arrêté pour avoir effec­tué le geste popu­la­risé par le trio Migos, raconte The Inde­pendent. https://www.youtube.com/watch?v=V8M9JBy_EY0 Il voulait juste ambian­cer la foule, et ça marchait plutôt bien. Jusqu’au moment où Abdal­lah Al Shaha­rani a commis l’ir­ré­pa­rable aux yeux des auto­ri­tés en dabbant. Sans doute igno­rait-il que dans son pays, ce geste a été inter­dit après que le Comité natio­nal chargé du contrôle des drogues l’a consi­déré comme une allu­sion à la marijuana et autres drogues. Inter­rogé par Okaz, le Secré­taire géné­ral du comité, Abdul-Ella Al-Sharif a déclaré que le geste du chan­teur allait « à l’en­contre de la stra­té­gie natio­nale pour combattre les drogues » , ajou­tant qu’Al Shaha­rani a été arrêté comme l’au­rait été une personne « inci­tant direc­te­ment à consom­mer des substances illi­cites ». Cette arres­ta­tion a fait beau­coup de bruit au sein de la twit­to­sphère saou­dienne, où les inter­nautes ont débattu pour déter­mi­ner si le chan­teur méri­tait ou non sa sentence. Quoi qu’il en soit, le prin­ci­pal inté­ressé a préféré s’ex­cu­ser publique­ment, en twee­tant qu’il tenait à présen­ter ses excuses à son « hono­rable gouver­ne­ment ainsi qu’à son cher président » pour son « geste spon­tané ». Sources : The Inde­pen­dant / Okaz

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
udemy course download free