Une fuite radio­ac­tive détec­tée sur l’épave d’un sous-marin nucléaire russe

par   Suzanne Jovet   | 12 juillet 2019
Crédit : Insti­tute of Marine Research

Des cher­cheurs norvé­giens ont détecté une fuite radio­ac­tive prove­nant du « K-278 Komso­mo­lets », qui gît au fond des mers depuis 30 ans. Les niveaux de radia­tion enre­gis­trés sont inha­bi­tuel­le­ment élevés, mais les scien­ti­fiques affirment que ce n’est pas une menace pour la vie humaine ou marine, rappor­tait la BBC jeudi 11 juillet.

Dans un commu­niqué publié la veille, l’Insti­tute of Marine Research a constaté un niveau de radia­tion 800 000 fois supé­rieur à la normale sur l’épave d’un sous-marin nucléaire russe. Le 7 avril 1989, alors que le Komso­mo­lets navi­guait à une profon­deur de 380 mètres dans l’Arc­tique, un incen­die s’est déclaré à bord, dans la section arrière.

Sur les 69 membres d’équi­page, 42 ont perdu la vie après avoir inhalé des fumées toxiques ou en se noyant dans les eaux glacées. Le sous-marin a coulé à envi­ron 320 kilo­mètres des côtes norvé­giennes avec deux torpilles nucléaires à tête de pluto­nium. La pollu­tion s’est rapi­de­ment diluée dans la mer, affirment les scien­ti­fiques.

Crédits : IMR

Si des obser­va­tions du K-278 sont effec­tuées chaque année depuis lors, la dernière expé­di­tion a donné lieu à l’enquête la plus appro­fon­die. La fuite radio­ac­tive consta­tée cette semaine à l’aide d’un robot contrôlé à distance provient d’un tuyau situé près du réac­teur.

« Les niveaux que nous avons détec­tés étaient clai­re­ment supé­rieurs à la normale dans les océans, mais ils n’étaient pas alar­mants », a déclaré la chef de l’ex­pé­di­tion, Hilde Elise Heldal. Près de 800 becque­rels par litre ont été rele­vés, alors que le niveau normal dans la mer de Norvège est d’en­vi­ron 0,001. À titre de compa­rai­son, la quan­tité de radia­tion accep­table dans les aliments est de 600 becque­rels par kilo­gramme.

Le 4 juillet 2019, un nouvel incen­die dans un sous-marin russe a coûté la vie à 14 personnes. Cette fois, l’ap­pa­reil a pu remon­ter à la surface.

Source : BBC 

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
online free course

PLUS DE SCIENCE