La petite fille brosse méticuleusement les dents de son crocodile de compagnie, dans une salle-de-bain, tandis qu’un énorme serpent albinos est enroulé un peu plus loin dans une bassine. La vidéo, partagée sur les réseaux sociaux indonésiens en mars dernier, s’accompagne d’un autre extrait, dans lequel la fillette indonésienne pomponne son crocodile, lui repoudrant patiemment les écailles, rapporte Vice. Le reptile semble apprécier le moment, sa tête reposée sur la jambe de l’enfant, leur compagnon serpent toujours à côté, ainsi que deux perruches.

Si étonnantes soient-elles, ces vidéos ne sont pas les premières du genre à avoir été publiées en Indonésie. Le pays compte en effet de nombreuses familles ayant chez eux des animaux de compagnie exotiques et rares, sans permis. En 2018, Maemunah, une habitante de Bogor, devenait ainsi célèbre après être passée à la télévision, faisant ses adieux à son crocodile Kojek de 200 kilos, dont elle s’occupait depuis 21 ans.

À l’époque, Hellen Kurniati, experte à l’Institut scientifique indonésien (LIPI), avait déclaré que la manière dont Kojek avait été domestiqué était loin d’être exemplaire. L’animal était en effet obèse, « trop gâté pour être rendu à son état sauvage ».

Source : Vice