fbpx

Depuis neuf ans, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais comman­dées

par   Ulyces   | 1 juin 2020

À 65 ans, Jean Van Lande­ghem mène une vie presque sans histoire à Turn­hout, au nord de la Belgique. Depuis neuf ans, le sexa­gé­naire flamand est en effet victime d’une forme rare de harcè­le­ment : il reçoit régu­liè­re­ment des pizzas qu’il n’a pas comman­dées. Au bout du rouleau, il a choisi de racon­ter son calvaire au jour­nal flamand Het Laatste Nieuws.

Jean a d’abord cru qu’il s’agis­sait d’une erreur, puis d’une mauvaise blague. Mais aujourd’­hui, il est convaincu que quelqu’un lui veut du mal. « Ça a commencé il y a neuf ans », dit-il. « Et ça peut arri­ver à n’im­porte quelle heure de la jour­née, une fois, on m’a même livré 14 pizzas à la fois. » Ce jour de janvier 2019, dix livreurs se sont succé­dés à sa porte. Il est aussi arrivé qu’un livreur sonne à deux heures du matin, les bras char­gés de pizzas qu’il n’avait pas comman­dées, une fois de plus.

« Je n’en dors plus. Je deviens nerveux dès que j’en­tends une moby­lette dans la rue », confie l’homme angoissé, qui déplore égale­ment la perte d’argent impor­tante que cela repré­sente pour les restau­ra­teurs de la région, puisqu’il refuse systé­ma­tique­ment les pizzas qu’on lui apporte. Mais après neuf ans, Jean Van Lande­ghem est convaincu qu’il s’agit de quelqu’un de son entou­rage.

« Une amie à moi qui vit à Heren­thout vit exac­te­ment la même chose », raconte-t-il. « Des pizzas qu’elle n’a pas comman­dées, depuis neuf ans aussi. Parfois tous les deux le même jour. » Il a bien tenté de faire appel à la police, mais l’af­faire n’a pas été prise au sérieux. Affai­bli mais résolu, Jean Van Lande­ghem espère que son bour­reau le lais­sera tranquille main­te­nant que la vérité expo­sée est expo­sée au grand jour. Sinon, gare à lui. « Celui qui m’im­por­tune depuis neuf ans passera un sale quart d’heure lorsque je décou­vri­rai son iden­tité ! »

Sources : Het Laatste Nieuws/7sur7.be

Plus de mystère