fbpx

En Syrie, un graff en hommage à George Floyd au milieu des décombres

par   Pablo Oger   | 3 juin 2020

Deux street artistes syriens ont réalisé un graff dans la ville dévas­tée de Binnish en l’hon­neur de George Floyd, tué le 25 mai dernier par un poli­cier à Minnea­po­lis, nous apprend Forbes. On peut y lire la phrase « I can’t breathe » qui fait écho aux derniers mots pronon­cés par Floyd avant sa mort.

Les deux artistes, Aziz Asmar et Anis Hamdoun, ont expliqué vouloir porter « un message de paix et d’amour » à travers le monde. Asmar a égale­ment déclaré que la mort de Floyd par suffo­ca­tion lui rappe­lait les civils syriens « tués par suffo­ca­tion quand le régime syrien les a frap­pés avec des armes chimiques ».

Des fresques à l’ef­fi­gie de Floyd ont égale­ment été réali­sées dans des villes euro­péennes comme Berlin, Dublin et Barce­lone, où des mani­fes­tants ont défilé pour deman­der justice pour Floyd et pour toutes les victimes du racisme et des violences poli­cières.

Source : Forbes

Plus de monde