Kim Jong-un veut faire des soirées avec des stars de la NBA en échange de la dénu­cléa­ri­sa­tion

par   Servan Le Janne   | 13 mai 2019
Crédits: Kyodo News

Kim Jong-un aime élimi­ner ses oppo­sants et le basket. Avant le sommet de Hanoï orga­nisé en février 2019, le dicta­teur nord-coréen a demandé aux États-Unis d’en­voyer « des basket­teurs connus » afin d’en­ta­mer les discus­sions sur une dénu­cléa­ri­sa­tion de son régime. D’après un article de la chaîne améri­caine ABC News paru le 9 mai dernier, il récla­mait aussi qu’un échange d’or­chestres soit inté­gré aux pour­par­lers. « Si nous n’avons pas obtenu d’ac­cord à Hanoï, nous avons échangé nos posi­tions et comblé l’écart qui nous sépart sur un certain nombre de posi­tions », s’est contenté de réagir le Dépar­te­ment d’État.

Depuis ses années étudiantes en Suisse, le diri­geant marche sur les traces de son père, lui aussi fou de basket. N’ayant pu orga­ni­ser la venue de Michael Jordan, faute d’ac­cord de l’in­té­ressé, Kim Jong Il a reçu un ballon dédi­cacé par sa main en 2000. Et en 2008, dans le cadre des négo­cia­tions sur le nucléaire, le royaume ermite avait accueilli un orchestre améri­cain. Cinq ans plus tard, Kim Jong-un rencon­trait l’an­cien ailier des Chicago Bulls, Dennis Rodman ainsi que trois Harlem Globe­trot­ters. Pour l’ins­tant, ces échanges spor­tifs ne marchent toute­fois pas aussi bien que la diplo­ma­tie du ping-pong menée par Washing­ton avec la Chine dans les années 1970.

Source : ABC News

Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
free online course

Plus d'epic