fbpx

Les 1 % les plus riches émettent le double de CO2 que les 50 % les plus pauvres

par   Sarah Ben Bouzid   | 21 septembre 2020

Une frac­tion infime de la popu­la­tion de la planète a émis deux fois plus de dioxyde de carbone que la moitié la plus pauvre du monde entre 1990 et 2015. Ce terrible constat est la conclu­sion d’un rapport d’Ox­fam, cité par le Guar­dian ce 21 septembre.

Les émis­sions de dioxyde de carbone ont augmenté de 60 % en 25 ans, mais l’aug­men­ta­tion des émis­sions des 1 % les plus riches a été trois fois plus impor­tante que celle des émis­sions de la moitié la plus pauvre de la popu­la­tion mondiale. Le rapport, compilé par Oxfam et l’Ins­ti­tut de l’en­vi­ron­ne­ment de Stock­holm, prévient que la surcon­som­ma­tion et l’ad­dic­tion des pays riches aux trans­ports épuisent dange­reu­se­ment le « budget carbone » de la planète.

« Le budget carbone mondial a été dila­pidé pour accroître la consom­ma­tion des personnes déjà riches, plutôt que pour amélio­rer le sort de l’hu­ma­nité », écrivent les cher­cheurs. « Nous devons nous assu­rer que le carbone soit mieux utilisé. »

Les 10 % les plus riches de la popu­la­tion mondiale, soit envi­ron 630 millions de personnes, sont respon­sables d’en­vi­ron 52 % des émis­sions mondiales sur une période de 25 ans. Les 10 % les plus riches sont ceux qui ont des reve­nus supé­rieurs à envi­ron 30 000 euros par an, et les 1 % les plus riches sont ceux qui gagnent plus de 85 000 euros chaque année.

Si rien n’est fait, les émis­sions de carbone des 10 % les plus riches du monde suffi­raient, au cours de la prochaine décen­nie, à dépas­ser le point suscep­tible d’aug­men­ter les tempé­ra­tures d’1,5 °C, même si le reste du monde rédui­sait immé­dia­te­ment ses émis­sions à zéro. Les coupables doivent agir.

Source : The Guar­dian

PLUS DE SCIENCE