fbpx

Les Néer­lan­dais font des câlins aux vaches pour évacuer le stress

par   Sarah Ben Bouzid   | 15 octobre 2020

Aux Pays-Bas, câli­ner les vaches est la nouvelle tendance bien-être à la mode pour apai­ser le corps et l’es­prit. Bapti­sée koe knuf­fe­len, litté­ra­le­ment « câlin de vache », les béné­fices de cette pratique sur la santé mentale seraient immenses. À tel point que selon la BBC, le mouve­ment initié par les Néer­lan­dais serait de plus en plus prisé à travers le monde.

Le « patient » de la séance de câlins de vaches commence par une visite de la ferme, puis pendant deux à trois heures, il peut se repo­ser contre une des vaches. Les vertus apai­santes vien­draient de la tempé­ra­ture corpo­relle plus chaude de la vache, de son rythme cardiaque plus lent et sa taille impo­sante. Le fait de cares­ser l’ani­mal, de s’al­lon­ger contre lui ou même de le lécher (oui, oui) fait partie de la théra­pie.

Câli­ner une vache augmen­te­rait la posi­ti­vité et rédui­rait le stress en stimu­lant l’ocy­to­cine chez l’être humain, l’hor­mone libé­rée lors d’un fort lien social. Cette théra­pie est appa­rue dans les provinces rurales des Pays-Bas il y a plus de dix ans. Aujourd’­hui, des pays comme la Belgique voisine ou les États-Unis commencent à propo­ser de telles séances de câlins de vaches.

Selon une étude de 2007, publiée dans la revue Applied Animal Beha­viour Science, cette expé­rience peut même être agréable pour l’ani­mal lui-même. Pendant la séance, les vaches montrent des signes de profonde relaxa­tion, s’éti­rant et lais­sant leurs oreilles retom­ber lorsqu’elles sont massées sur le cou ou en du haut du dos.

Source : BBC

PLUS DE SCIENCE