fbpx

Plus de 5000 bébés phoques retrou­vés morts sur une plage de Nami­bie

par   Sarah Ben Bouzid   | 26 octobre 2020

Jeudi 5 octobre, 5 000 bébés phoques ont été retrou­vés morts sur la plage de Peli­can Point, dans l’ouest de la Nami­bie, rapporte Africa News. Ils ont été décou­verts par Naude Dreyer, fonda­teur d’Ocean Conser­va­tion Nami­bia, alors qu’il survo­lait cette plage avec un drone.

Les phoques du Cap vivent prin­ci­pa­le­ment le long des côtes de Nami­bie et d’Afrique du Sud. Souvent surnom­més les « chiens de l’océan » en raison de leur nature joueuse, les femelles peuvent aban­don­ner leurs petits si la nour­ri­ture se fait rare, voire inter­rompre leur gros­sesse en mettant bas préma­tu­ré­ment.

« Voilà la situa­tion à Peli­can Point, en Nami­bie », a tweeté l’as­so­cia­tion. « Tous les petits cercles rouges sont des cadavres de bébés phoques. On estime qu’ils sont plus de 5000 dans cette seule colo­nie. C’est tragique, car cela repré­sente une grande partie des nouveaux-nés qui étaient atten­dus pour fin novembre. »

« Habi­tuel­le­ment, les phoques du Cap donnent nais­sance de la mi-novembre à début décembre. Mais cette année, on a constaté une augmen­ta­tion des avor­te­ments qui ont commencé en août et ont atteint leur maxi­mum la semaine dernière, en octobre », a déclaré le Dr Tess Grid­ley, qui travaille avec l’or­ga­ni­sa­tion.

Selon elle, les femelles phoques seraient de plus en plus maigres et en mauvaise santé. Une pénu­rie de nour­ri­ture et la propa­ga­tion de mala­dies sont parmi les raisons poten­tielles de la mort de ces bébés phoques. Ils sont désor­mais exami­nés par le minis­tère de la Pêche nami­bien.

Source : Africa News

Plus de monde