fbpx

Tirer la chasse d’eau peut proje­ter un nuage de coro­na­vi­rus dans l’air

par   Denis Hadzovic   | 18 juin 2020

Une nouvelle étude montre comment le fait de tirer la chasse d’eau peut propa­ger le coro­na­vi­rus. Les turbu­lences créées dans la cuvette peuvent en effet engen­drer un nuage de gout­te­lettes conta­mi­nées en suspen­sion risquant d’in­fec­ter la personne suivante, rappor­tait le New York Times mardi 16 juin.

Dans cette étude, publiée dans la revue Physics of Fluids, les scien­ti­fiques coréens de l’uni­ver­sité Korea de Séoul montrent qu’il faut être très vigi­lant sur la manière dont on utilise nos toilettes, car tirer la chasse d’eau peut géné­rer un nuage d’aé­ro­sols rempli de gout­te­lettes micro­sco­piques char­riant le virus.

Ils ont simulé l’ef­fet d’une chasse d’eau sur un ordi­na­teur et se sont rendus compte que le vortex créé par celle-ci provoquait la disper­sion d’en­vi­ron 6 000 gout­te­lettes minus­cules dans l’air. Ces gout­te­lettes, qui peuvent s’éle­ver jusqu’à 90 cm au-dessus de l’eau, peuvent rester assez long­temps dans l’air pour être inha­lées par la prochaine personne qui utili­sera les toilettes, ou se dépo­ser simple­ment sur le sol.

Heureu­se­ment, il existe un moyen simple et effi­cace pour éviter cela : refer­mer l’abat­tant des WC avant de tirer la chasse d’eau. Ce qui est impos­sible dans la plupart des toilettes publiques. « Cette étude apporte des preuves que tout le monde doit connaître afin de mieux agir », insiste Joshua L. Santar­pia, profes­seur au centre médi­cal de l’uni­ver­sité du Nebraska. Mora­lité, évitez les toilettes publiques.

Source : The New York Times

PLUS DE SCIENCE