fbpx

Un dealer se fait voler sa canne à pêche et perd 55 millions d’eu­ros

par   Nicolas Pujos   | 25 février 2020

Alors qu’il purgeait une peine de prison pour trafic de drogue, la maison de Clif­ton Collins a été visi­tée et sa canne à pêche déro­bée. L’étui de cette dernière conte­nait les codes pour accé­der à ses 12 comptes crédi­tés de près de 53 millions d’eu­ros en bitcoins. Ne possé­dant plus les codes d’ac­cès, ses 6000 bitcoins sont perdus à jamais, révé­lait The Irish Times le 24 février.

À l’aube de ces 50 ans, le trafiquant Clif­ton Collins doit s’y faire : il ne reverra jamais les 53 millions d’eu­ros qu’il avait réussi à amas­ser en reven­dant de la weed qu’il produi­sait lui-même. Dès 2011, il s’était mis a acqué­rir des bitcoins dans l’es­poir que la cryp­to­mon­naie prenne de la valeur. Riche idée.

En 2017, de peur de voir son compte piraté, Collins avait déposé 500 bitcoins sur 12 comptes diffé­rents afin de limi­ter les risques. Chaque compte dispo­sant d’un compte spéci­fique, il les a tous notés sur une feuille de papier A4 qu’il a ensuite glis­sée dans l’étui de sa canne à pêche. Or en fin de cette même année 2017, il a été arrêté et condamné à cinq ans de réclu­sion pour trafic de drogue.

Entre-temps, sa maison a été visi­tée et le proprié­taire s’est débar­rassé d’une partie de ses affaires dans une décharge de Dublin. Cette dernière envoie les objets en direc­tion de l’Al­le­magne ou de la Chine, ce qui rend extrê­me­ment faibles les chances de retrou­ver la fameuse canne à pêche. Même si le Crimi­nal Assets Bureau de Dublin a saisi ses comptes, ces derniers restent inac­ces­sibles faute d’avoir les codes. Une étude réali­sée en 2017 estime à 20 % le nombre de bitcoins perdus par leurs proprié­taires.

Source : The Irish Times

Premium WordPress Themes Download
Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

Plus de weed