Cette théo­rie quan­tique prédit que le futur pour­rait influen­cer le passé

par   Ulyces   | 6 juillet 2017

Détail de Montre molle au moment de la première explo­sion — Salva­dor Dali (1954) L’un des aspects les plus bizarres de la méca­nique quan­tique est assu­ré­ment le prin­cipe de rétro­cau­sa­lité. Telle­ment bizarre qu’Ein­stein lui-même n’y croyait pas et parlait d’ « action fantôme à distance », n’ad­met­tant pas qu’une action future puisse avoir un effet sur le passé. La rétro­cau­sa­lité, pour les parti­cules, c’est l’équi­valent d’avoir mal au ventre aujourd’­hui à cause de ce que vous mange­rez demain. Elle serait ainsi la preuve que le temps est une dimen­sion multi­di­rec­tion­nelle plutôt que linéaire. L’af­faire est discu­tée dans le petit monde des physi­ciens théo­ri­ciens depuis de nombreuses années, mais deux cher­cheurs (un Améri­cain, un Cana­dien) ont récem­ment publié une étude qui donne plus de corps que jamais à l’exis­tence de la rétro­cau­sa­lité. Phys.org rapporte que les cher­cheurs Matthew S. Leifer, de l’uni­ver­sité Chap­man en Cali­for­nie, et Matthew F. Pusey, de l’ins­ti­tut de physique théo­rique de l’On­ta­rio, se sont demandé si la nature du temps était diffé­rente dans le monde quan­tique. Ils ont ainsi appliqué leur nouveau modèle à ce qu’on appelle les inéga­li­tés de Bell, du nom du physi­cien nord-irlan­dais John Stewart Bell. Son théo­rème explique que le compor­te­ment étrange des parti­cules du monde quan­tique ne peut être expliqué par des actions obser­vables à proxi­mité. C’est comme si rien n’était respon­sable de leur compor­te­ment erra­tique, comme si l’uni­vers était aléa­toire. Mais cela ne pour­rait-il pas s’ex­pliquer du fait que les actions qui déter­minent ces compor­te­ments se produisent à un autre moment ? Cette action « fantôme », comme la quali­fiait Einstein, ne pour­rait-elle pas adve­nir dans le futur pour influen­cer le passé ? Si la causa­lité marchait à recu­lons, cela résou­drait de nombreuses énigmes pour les physi­ciens. Natu­rel­le­ment, la chose est diffi­cile à prou­ver il faut pour cela sortir du carcan réaliste qui prévaut jusqu’ici dans notre monde comme dans celui des physi­ciens théo­ri­ciens. Malgré tout, « il y a un petit groupe de physi­ciens et de philo­sophes qui pensent que l’idée vaut d’être pour­sui­vies », ont confié Leifer et Pusey à Phys.org. Et les deux cher­cheurs sont bien déci­dés à appro­fon­dir leur théo­rie. Car en physique théo­rique, il n’est pas rare qu’on prédise de longue date ce que la science finit par décou­vrir. Peut-être que ça marche aussi à l’en­vers. Source : Phys.org

Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
udemy course download free