fbpx

Des marmottes soupçon­nées de propa­ger la peste bubo­nique en Chine

par   Pablo Oger   | 6 juillet 2020

Les auto­ri­tés d’une ville de la région chinoise de Mongo­lie-Inté­rieure demandent aux habi­tants de signa­ler les marmottes malades. Elles sont en effet suspec­tées de trans­mettre une forme de peste bubo­nique, révé­lait Reuters le 5 juillet.

Le comité de santé de la ville de Bayan Nur a émis une alerte de niveau trois après qu’un cas de peste bubo­nique y a été enre­gis­tré samedi 4 juillet. Il demande à ses habi­tants de signa­ler tout cas suspect de peste ou de fièvre sans cause claire, et de signa­ler toute marmotte malade, car les animaux sont suspec­tés de trans­mettre la mala­die.

L’alerte inter­dit de chas­ser et de manger des animaux qui pour­raient être porteurs de la peste, prin­ci­pa­le­ment les rongeurs.

En novembre dernier, quatre cas de peste avaient déjà été signa­lés en Mongo­lie-Inté­rieure, dont deux de peste pneu­mo­nique, une variante plus mortelle encore que la terrible peste noire.

Bien que les cas de peste ne soient pas rares en Chine, les auto­ri­tés veulent tout faire pour éviter la propa­ga­tion d’une épidé­mie. C’est bien cette malade qui, au XIVe siècle, avait décimé 30 à 50 % des Euro­péens en l’es­pace de cinq ans.

Source : Reuters

Plus de monde