fbpx

Il fait une réac­tion aller­gique au froid en sortant de la douche et frôle la mort

par   Sarah Ben Bouzid   | 5 novembre 2020

Dans le Colo­rado, un homme de 34 ans a fait une grave réac­tion aller­gique au froid qui a failli lui coûter la vie. Juste après être sorti de sa douche chaude, le froid de sa salle de bain lui a causé des gènes respi­ra­toires ainsi que de l’ur­ti­caire. Quelques minutes plus tard son aller­gie a empiré, et sa famille l’a retrouvé à même le sol souf­frant d’ana­phy­laxie, racon­tait Live Science le 30 octobre.

L’étude de ce cas a été publiée le 27 octobre dans le Jour­nal of Emer­gency Medi­cine. Elle indique que lorsque les ambu­lan­ciers sont arri­vés sur place, la famille du patient leur a dit qu’il avait des anté­cé­dents d’ « aller­gie au froid ». Son urti­caire n’était pas nouveau mais il n’avait jamais fait de choc anaphy­lac­tique aupa­ra­vant, c’est-à-dire d’aller­gies graves pouvant être poten­tiel­le­ment mortelles. Les ambu­lan­ciers l’ont soigné avec de l’épi­né­phrine et de l’oxy­gène. Lorsqu’il est arrivé aux urgences, il trans­pi­rait abon­dam­ment et avait de l’ur­ti­caire sur tout le corps.

Les méde­cins lui ont diagnos­tiqué une « urti­caire froide ». Le symp­tôme le plus courant est l’ur­ti­caire, mais dans les cas plus graves comme celui-ci, le malade peut déve­lop­per une anaphy­laxie, qui peut entraî­ner une chute de la pres­sion sanguine et un rétré­cis­se­ment des voies respi­ra­toires, rendant la respi­ra­tion diffi­cile. Ces réac­tions plus graves se produisent géné­ra­le­ment lors d’une expo­si­tion de la peau du corps entier au froid, comme lorsqu’on se baigne ou que l’on se douche à l’eau glacée.

Ces épisodes ont commencé après qu’il a quitté la Micro­né­sie, des îles para­di­siaques de l’océan Paci­fique au climat tropi­cal, pour le Colo­rado, qui connaît des tempé­ra­tures beau­coup plus froides.

Source : Live Science 

Plus de mystère