fbpx

Infil­tré chez les gorilles, ce robot les filme en train de péter et de chan­ter

par   Denis Hadzovic   | 7 mai 2020

Des réali­sa­teurs améri­cains ont envoyé un singe anima­tro­nique afin d’es­pion­ner la vie de gorilles sauvages. Ces derniers ont été surpris en train de chan­ter et de péter sans arrêt, rapporte Live Science mercredi 29 avril.

Crédits : John Downer Produc­tions

Ces animaux sauvages, filmés dans un sanc­tuaire pour animaux en Ouganda, ont leur propre émis­sion sur la chaîne améri­caine PBS. Nature : Spy in the Wild 2 est une série docu­men­taire anima­lière dont le premier épisode porte sur la vie intime d’une meute de gorilles des montagnes. Les images ont été filmées par un robot en forme de petit gorille équipé d’une caméra.

Le singe espion a été créé sur mesure pour inté­grer le groupe sans se faire repé­rer. Il est capable de taper sur son torse, a une odeur simi­laire à ses confrères et ses yeux sont plus vrais que nature. « La commu­ni­ca­tion par le regard est extrê­me­ment impor­tante chez les gorilles », explique Matt Gordon, le produc­teur du docu­men­taire.

Les premières images ont révélé que les gorilles avaient certaines habi­tudes assez parti­cu­lières. On a décou­vert qu’ils aiment chan­ter tout en dînant, mais surtout, ils émettent des flatu­lences à foison. L’émis­sion propose égale­ment d’autres repor­tages avec d’autres animaux espions qui se sont intro­duits chez diffé­rentes espèces à travers le monde.

Mais les gorilles sont assu­ré­ment l’une des plus fasci­nantes, à l’image de Koko, la femelle gorille qui parlait la langue des signes.

Source : Live Science

Plus de wild