fbpx

La Russie révèle les images de la plus puis­sante bombe nucléaire jamais testée

par   Servan Le Janne   | 26 août 2020

En Russie, l’agence du nucléaire vient de déclas­si­fier une vidéo de la plus puis­sante bombe atomique jamais testée. Son explo­sion déclen­chée en 1961 près de l’île Severny, dans l’ex­trême nord du pays, avait la force de 50 millions de tonnes de TNT. Elle était aussi 3 333 fois plus puis­sante que celle d’Hi­ro­shima, préci­sait le New York Times mardi 25 août.

Pour célé­brer le 75e anni­ver­saire de l’in­dus­trie nucléaire natio­nale, l’agence Rosa­tom a publié une vidéo de la Tsar Bomba jeudi 20 août. Après une ving­taine de minutes dédiées à sa tech­no­lo­gie, on peut voir un appa­reil sovié­tique larguer l’ogive dans l’Arc­tique (22:43), non loin de l’ar­chi­pel de Nouvelle-Zemble et de l’île Severny. Un immense cham­pi­gnon de fumée monte alors dans le ciel après un flash aveu­glant.

La Tsar Bomba (ou RDS-220) était une bombe à hydro­gène de 8 mètres de long et 2 mètres de haut. Tran­spor­tée par un bombar­dier spécial, le Tu-95V Soviet, elle a éclaté à quelque 4 000 mètres au-dessus du sol, créant un nuage de fumée qui a grimpé à 67 km d’al­ti­tude, visible à près de 1 000 km à la ronde. En cette année 1961, des Norvé­giens et des Finlan­dais ont appa­rem­ment ressenti une secousse.

Deux ans plus tard, l’Union sovié­tique a signé un traité avec les États-Unis et le Royaume-Uni pour inter­dire les essais nucléaires dans l’at­mo­sphère, dans l’es­pace et sous l’eau. Ces États ont donc pu conti­nuer leurs tests sous le sol, mais ils se sont orien­tés vers des bombes plus petites. Fin juillet 2020, le président Vladi­mir Poutine annonçait que la Russie possé­dait de nouvelles armes nucléaires hyper­so­niques.

Source : The New York Times

Plus de monde