fbpx

Il y a 50 % de chances pour qu’on vive dans une simu­la­tion, selon ce grand scien­ti­fique

par   Sarah Ben Bouzid   | 14 octobre 2020

Selon l’as­tro­nome David Kipping, profes­seur à l’uni­ver­sité de Colum­bia, il y a 50 % de chances pour que la réalité soit une simu­la­tion, explique-t-il dans un article paru dans Scien­ti­fic Ameri­can le 13 octobre. Le scien­ti­fique a basé ses calculs sur une théo­rie déve­lop­pée en 2003 par le philo­sophe Nick Bostrom, de l’uni­ver­sité d’Ox­ford, selon qui notre réalité pour­rait être une simu­la­tion infor­ma­tique imagi­née par une civi­li­sa­tion très avan­cée.

Kipping a passé au crible les trois hypo­thèses propo­sées par le philo­sophe suédois, appe­lées « trilemme » de Bostrom, que voici : 1. aucune civi­li­sa­tion ne peut atteindre le stade tech­no­lo­gique néces­saire pour créer des simu­la­tions de réalité 2. aucune civi­li­sa­tion ayant atteint ce stade ne s’au­to­rise à créer des simu­la­tions de réalité 3. la proba­bi­lité que nous vivions dans une simu­la­tion de réalité conçue par une civi­li­sa­tion avan­cée est proche de 100 %.

Mais d’après les calculs de l’as­tro­nome améri­cain, les chances seraient plutôt de 50–50. Pour cela, il a réuni les deux premières propo­si­tions en une seule, en faisant valoir qu’elles abou­ti­raient toutes deux au même résul­tat, selon lequel nous ne vivons pas dans une simu­la­tion. Ainsi, deux conclu­sions se font face en réalité : celle selon laquelle nous vivons dans simu­la­tion de la réalité et celle où cette hypo­thèse est fausse.

Au cours des prochaines décen­nies, le déve­lop­pe­ment notre savoir-faire infor­ma­tique nous permet­tra peut-être de confir­mer une fois pour toutes si nous vivons ou non dans une simu­la­tion. Si oui, on a calculé qu’il y avait 100 % de chances qu’on vive dans l’épi­sode 6 de la saison 2 de Rick et Morty.

Source : Scien­ti­fic Ameri­can

PLUS DE SCIENCE