fbpx

Cette somme de questionnements existentiels, spirituels et scientifiques passionnants vont vous donner de quoi gamberger pendant tout l'été.

par Servan Le Janne | 6 août 2019

Au moment de sa sortie aux États-Unis, le 31 mars dernier, le livre de Rizwan Virk est passé un peu inaperçu. Quelques sites se sont d’abord penchés sur la couver­ture fluo, où un homme tend les bras en croix devant des gratte-ciels, avant que des jour­na­listes la remarquent un à un. Elle était là, dans la pile infi­nie des publi­ca­tions scien­ti­fiques et ils n’avaient qu’à s’en saisir pour chan­ger de point de vue sur le monde, comme on découvre un passage secret en tirant sur la tranche d’un ouvrage dans les biblio­thèques des films.

Son « hypo­thèse de la simu­la­tion » a beau paraître extra­va­gante, elle est appuyée par une série de prémisses scien­ti­fiques à la logique impla­cable. En conju­guant les inter­faces cerveaux-machines à l’in­for­ma­tique quan­tique, à l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle et à l’im­pres­sion 3D, l’être humain sera bien­tôt capable de repro­duire son monde en images de synthèse. Dès lors, comment pourra-t-il affir­mer qu’il ne vit pas juste­ment dans une simu­la­tion ?

Pour ainsi renver­ser la pers­pec­tive, le profes­seur du Massa­chu­setts Insti­tute of Tech­no­logy (MIT) se sert de son exper­tise en jeux vidéo mais aussi des dernières décou­vertes de la physique quan­tique. Cette science de l’in­fi­ni­ment petit donne des résul­tats parfois si contre-intui­tifs que cela est suscep­tible d’am­ple­ment recon­fi­gu­rer notre rapport au réel. D’ailleurs, il est déjà défié par des connais­sances de plus en plus précise du monde végé­tal, qui pour­rait bien dispu­ter aux animaux leurs préten­tions à être seuls doués d’une conscience.

La réalité telle que nous la conce­vons couram­ment est donc trom­peuse à plus d’un titre.

Pilule rouge ou pilule bleue ?

Je peux vous démon­­trer que nous vivons dans une simu­­la­­tion

Vivons-nous dans un immense jeu vidéo ? L’in­for­ma­ti­cien du MIT Rizwan Virk en est si persuadé qu’il a consa­cré un livre à l’hy­po­thèse de la simu­la­tion.

L’uni­­vers dans lequel nous vivons est-il une simu­­la­­tion ?

« Il y a une chance sur un milliard pour que nous ne vivions pas dans une simu­­­la­­­tion », juge Elon Musk.

Ce scien­­­ti­­­fique a-t-il décou­­­vert le sens de la vie ?

Et si la vie humaine avait été créée par l’uni­­­vers dans le but d’as­­­su­­­rer sa propre survie ? Et si le sens véri­­­table de la vie intel­­­li­­­gente était de permettre, dans un loin­­­tain futur, à notre univers de sortir vainqueur de la compé­­­ti­­­tion qui l’op­pose à une infi­­­nité d’autres univers ? Et si la théo­­­rie de l’évo­­­lu­­­tion de Darwin en était juste­­­ment la preuve ?

Existe-t-il une seule et unique réalité ?

Des cher­cheurs écos­sais viennent de prou­ver par l’ex­pé­rience une théo­rie fonda­trice de la physique quan­tique : il y aurait donc plusieurs réali­tés.

Les expé­­riences de mort immi­­nente sont-elles une porte vers l’au-delà ?

Les témoi­gnages se suivent et se ressemblent de façon trou­blante. Si bien que des scien­ti­fiques ont décidé d’enquê­ter sur les visions saisis­santes de ceux qui ont frôlé la mort.

Les arbres et les plantes sont-ils conscients ?

Les scien­ti­fiques s’ac­cordent pour dire que les plantes possèdent une forme d’in­tel­li­gence et de conscience, bien plus déve­lop­pées qu’on l’ima­gine.

L’uni­­vers tout entier est-il conscient ?

Les plantes sont des orga­­­nismes vivants avec leurs propres soucis, compa­­­rables à la joie et la douleur que ressentent les êtres humains.

La télé­­por­­ta­­tion sera-t-elle un jour possible ?

« À priori, on pour­­­rait télé­­­por­­­ter un corps humain si on arrive à intriquer suffi­­­sam­­­ment de parti­­­cules », admet le physi­­­cien suisse Nico­­­las Gisin.

Sera-t-il un jour possible de voya­­ger dans le temps ?

Les trous noirs pour­­­raient être des trous de ver, c’est-à-dire des tunnels permet­­­tant de voya­­­ger dans l’es­­­pace-temps.

Pourra-t-on un jour explo­­rer l’uni­­vers à l’aide de sauts dans l’hy­­per­es­­pace ?

Enquête sur les recherches scien­ti­fiques top-secrètes du Penta­gone pour voya­ger à travers des dimen­sions paral­lèles.

Cette scien­­ti­­fique tente d’ou­­vrir un portail vers un univers paral­­lèle

Les neutrons auraient deux vies, et 1 % d’entre eux seraient capables de passer d’une dimen­­sion à l’autre avant de se chan­­ger en proton.

Vivons-nous dans un zoo galac­­tique créé par des extra­­­ter­­restres ?

« Peut-être que les extra­­­ter­­restres regardent les humains sur Terre, tout comme nous regar­­dons les animaux dans un zoo », envi­­sage Douglas Vakoch.

Selon ces astro­­phy­­si­­ciens, l’uni­­vers est une bulle remplie d’éner­­gie noire

La théo­­rie des cordes stipule que toute la matière est consti­­tuée de minus­­cules enti­­tés vibrant comme le feraient des cordes.

La gravité serait créée par de curieux éclairs au sein du monde quan­­tique

La créa­­tion des champs gravi­­ta­­tion­­nels serait issue de la colli­­sion entre deux systèmes quan­­tiques.

Cette théo­­rie quan­­tique prédit que le futur pour­­rait influen­­cer le passé

La rétro­­cau­­sa­­lité serait ainsi la preuve que le temps est une dimen­­sion multi­­di­­rec­­tion­­nelle plutôt que linéaire.


Couver­ture : Schrö­din­ger’s cat, par Ulyces.


 

Plus de mystère