fbpx

La NASA a besoin de toilettes spatiales capables d’en­cais­ser « 500 g de diar­rhée »

par   Denis Hadzovic   | 25 juin 2020

Au-delà des vais­seaux qui seront utili­sés pour renvoyer les humains sur la Lune d’ici 2024, le programme Arte­mis de la NASA a des préoc­cu­pa­tions disons… éton­nantes. L’Agence spatiale améri­caine lance ainsi un appel pour déve­lop­per des toilettes spatiales capables d’en­cais­ser « 500 g de diar­rhée », rappor­tait The Verge jeudi 25 juin.

La NASA a besoin de votre aide. En asso­cia­tion avec la start-up HeroX, elle a lancé le « Lunar Loo Chal­lenge », un projet auquel n’im­porte qui peut parti­ci­per et pour lequel il faut propo­ser un design de toilettes spatiales. Le vainqueur rempor­tera 20 000 dollars ainsi qu’une recon­nais­sance éter­nelle de la part des spatio­nautes ballon­nés.

« L’idée est de deman­der l’aide du public pour créer des toilettes spatiales qui fonc­tionnent sous diffé­rentes gravi­tés », explique Michael Inter­bar­tolo, un cher­cheur de la NASA qui a aidé à l’or­ga­ni­sa­tion de ce chal­lenge. Ces toilettes sophis­tiquées devront permettre « à la fois la miction et la défé­ca­tion », et elles doivent être capables de résis­ter à « 500 grammes de diar­rhée par passage » tout en assu­rant que « l’équi­page ne soit pas exposé à de l’urine, des matières fécales ou tout autre maté­riel ».

Mettre au point un nouveau design de toilettes est devenu une des top prio­ri­tés de la NASA tant le passage aux toilettes est compliqué pour les astro­nautes. « J’ai quelques vidéos, je peux vous les envoyer. Ce n’est pas beau à voir », déclare Chris­tian Coto­chini, direc­teur de HeroX.

Heureu­se­ment, de nouvelles toilettes spatiales sont déjà en prépa­ra­tion pour la Station spatiale inter­na­tio­nale, peut-être servi­ront-elles aussi aux futures bases lunaires. Il s’agit en effet d’un élément crucial pour le futur de l’ex­plo­ra­tion spatiale, et tout d’abord pour le programme Arte­mis et le déve­lop­pe­ment du tourisme spatial.

Hormis la ques­tion du confort, des toilettes opti­mi­sées permet­traient aux astro­nautes de ne plus lais­ser leurs déchets derrière eux lors d’une explo­ra­tion et ainsi d’évi­ter de conta­mi­ner ou de détruire de poten­tiels écosys­tèmes extra­ter­restres. On compte sur vous !

Source : The Verge

Plus de turfu