fbpx

Une colo­nie de manchots se porte mieux grâce à la fonte des glaces en Antar­c­tique

par   Denis Hadzovic   | 25 juin 2020

La fonte des glaces en Antar­c­tique n’est pas une catas­trophe pour tous. Des biolo­gistes ont décou­vert qu’un groupe de manchots Adélie se porte mieux que jamais grâce aux effets néfastes du réchauf­fe­ment clima­tique, rappor­tait Gizmodo mercredi 24 juin.

Il y a trois ans, l’An­tar­c­tique a connu sa pire fonte des glaces, ce qui a affecté le déve­lop­pe­ment de nombreuses espèces. Dans une étude publiée par Science Advances le 24 juin, des scien­ti­fiques japo­nais analysent la période de repro­duc­tion des manchots Adélie le long de la baie de Lützow-Holm, entre 2016 et 2017.

À leur grande surprise, les cher­cheurs de Tokyo ont remarqué que ces manchots ont pris du poids et que leur taux de repro­duc­tion a augmenté par rapport à une autre période allant de 2010 à 2013. « Ces manchots sont plus heureux avec moins de glace », déclare le cher­cheur ayant super­visé l’étude, Yuuki Wata­nabe.

Et cela s’ex­plique assez simple­ment. Les 175 manchots ont plus de faci­li­tés à se nour­rir lorsqu’il y a moins de glace, puisqu’ils peuvent nager au lieu de marcher. Ils vont ainsi plus vite et dépensent moins d’éner­gie dans leurs dépla­ce­ments. Ainsi, les femelles ont vu leur poids augmen­ter de 5 à 16 % et les mâles de 7 à 17 %.

Mais l’étude montre aussi la fragi­lité de cette espèce, qui est très sensible à un chan­ge­ment clima­tique. « Les manchots Adélie ne sont pas en sécu­rité partout tant que la Terre conti­nue de se réchauf­fer », déclare Bill Fraser, président du groupe de recherche pour les océans polaires.

Source : Gizmodo

PLUS DE SCIENCE