fbpx

La Russie inter­dit la chasse à la marmotte par peur de la peste

par   Pablo Oger   | 7 juillet 2020

Alors que les marmottes sont soupçon­nées de trans­mettre la peste bubo­nique en Mongo­lie et en Chine, la Russie a décidé d’in­ter­dire la chasse à la marmotte afin d’évi­ter tout risque de propa­ga­tion d’une épidé­mie, rapporte BBC News ce 7 juillet.

Certains bergers de la région monta­gneuse de l’Al­taï, en Russie, chassent tradi­tion­nel­le­ment les marmottes pour les manger. Les auto­ri­tés sani­taire Russe défilent donc dans les régions proche de la Mongo­lie pour préve­nir leurs habi­tants de ne pas consom­mer de marmottes, crai­gnant une recru­des­cence de la peste bubo­nique. Selon les médias russes, la région de l’Al­tai aurait déjà connu des épidé­mies de peste par le passé, juste­ment causées par de la viande de marmotte.

La peste bubo­nique a tué envi­ron 50 millions de personnes en Afrique, en Asie et en Europe au XIVe siècle. Cette mala­die bacté­rienne a été appe­lée « peste noire » en raison des sombres gonfle­ments ou « bubons » dont souf­fraient les victimes. Aujourd’­hui, la peste peut être soignée effi­ca­ce­ment avec des anti­bio­tiques si elle est trai­tée à temps, mais si elle ne l’est pas, la fièvre peut tuer une victime en très peu de temps.

En Mongo­lie occi­den­tale, une quaran­taine a déjà été impo­sée dans la province de Khovd. Le gouver­ne­ment de Tuva, une autre région monta­gneuse voisine de la Mongo­lie, a égale­ment averti ses citoyens du risque de peste. « Le virus est propagé par les puces qui vivent dans le pelage des rongeurs. Les rats et la viande de marmotte et de chameau sont dange­reux pour l’homme », a déclaré le gouver­ne­ment de Tuva.

Source : BBC News

Plus de monde