fbpx

L’an­cêtre du croco­dile marchait sur deux pattes

par   Denis Hadzovic   | 13 juin 2020

Une équipe de paléon­to­logues améri­cains et sud-coréens ont décou­vert des traces de pas incor­po­rées dans une roche en Corée du Sud. Selon eux, elles ont été lais­sées par un croco­dile préhis­to­rique qui marchait sur deux pattes, rappor­tait CNN jeudi 11 juin.

L’étude, publiée dans la revue scien­ti­fique Nature, dévoile des empreintes mesu­rant entre 18 et 24 centi­mètres de long, ce qui permet aux cher­cheurs d’en déduire la taille du corps de la créa­ture qui mesu­re­rait jusqu’à 3 mètres. Des traces simi­laires ont été retrou­vées sur d’autres sites en Corée du Sud.

Jusqu’ici, les cher­cheurs pensaient qu’elles appar­te­naient à des ptéro­saures, des reptiles volants préhis­to­riques qui se déplaçaient sur deux pattes eux aussi. Mais des recherches plus pous­sées laissent penser aux scien­ti­fiques que les empreintes appar­tiennent plutôt à un ancêtre du croco­dile qu’ils ont baptisé Batra­cho­pus gran­dis.

Ce dernier aurait vécu il y a plus de 100 millions d’an­nées au début du Crétacé, avec une tendance plutôt orien­tée vers la vie terrestre qu’aqua­tique. Il est possible que l’ani­mal marchait au départ sur deux pattes, mais qu’il était égale­ment capable se dépla­cer sur quatre.

Les paléon­to­logues ont conclu qu’il s’agis­sait d’une espèce bipède grâce à l’ab­sence d’em­preintes de membres anté­rieurs, asso­ciée à une démarche assez étroite d’après les traces lais­sées par les membres posté­rieurs de l’ani­mal. On est bien contents que les croco­diles aient fini par arrê­ter de courir comme des autruches.

Source : CNN

PLUS DE SCIENCE