fbpx

Le super­cal­cu­la­teur le plus rapide du monde cherche un trai­te­ment au coro­na­vi­rus

par   Denis Hadzovic   | 23 juin 2020

Fugaku est le super­cal­cu­la­teur le plus rapide du monde. L’in­croyable puis­sance de calcul de la machine japo­naise est désor­mais mise à profit pour trou­ver un trai­te­ment au coro­na­vi­rus, rapporte le Guar­dian ce mardi 23 juin.

Fugaku est installé dans la ville de Kobe, au centre du Japon. Le super­cal­cu­la­teur est capable de réali­ser plus de 415 billiards de calculs en une seule seconde. Désor­mais, il s’em­ploie à étudier la façon dont les gout­te­lettes issues de la respi­ra­tion se propagent dans l’air.

Déve­loppé pendant six ans par les géants japo­nais Fujitsu et Riken, le super­cal­cu­la­teur est formé de 150 000 proces­seurs ultra-perfor­mants et peut tester plusieurs milliers de substances en une semaine. Les machines de ce calibre peuvent égale­ment servir à simu­ler des explo­sions nucléaires ou encore à modé­li­ser des systèmes clima­tiques.

Dans un pays à forte expo­si­tion sismique comme le Japon, Fugaku est d’une très grande utilité. Il peut défi­nir l’am­pleur de l’im­pact d’un séisme ou d’un tsunami et iden­ti­fier les routes à prendre pour fuir. Mais la machine ne sera pas tota­le­ment opéra­tion­nelle avant l’an prochain.

Les cher­cheurs espèrent ainsi que Fugaku pourra aider à iden­ti­fier des trai­te­ments du Covid-19 à partir de 2 000 médi­ca­ments exis­tants, incluant ceux qui sont déjà aux stades d’es­sais cliniques. Il a moins de chances de se trom­per que des scien­ti­fiques humains.

Source : The Guar­dian

Plus de turfu