fbpx

La tribu des Sioux léga­lise le canna­bis

par   Sarah Ben Bouzid   | 9 octobre 2020

Lors d’un réfé­ren­dum, la tribu des Sioux Oglala a voté à 82 % en faveur de la léga­li­sa­tion de la culture de canna­bis à des fins médi­cales comme récréa­tives dans la réserve de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud, annonçait Merry Jane en mars 2020. Il s’agit de la première tribu amérin­dienne à léga­li­ser la weed, dans un État où le canna­bis est par ailleurs illé­gal.

Dans le même temps, les Sioux ont égale­ment pris posi­tion contre l’al­cool. En effet, les membres des tribus ont majo­ri­tai­re­ment rejeté une propo­si­tion visant à auto­ri­ser les bois­sons alcoo­li­sées dans leurs casi­nos. Au lieu de ça, les chefs de la tribu envi­sagent de trans­for­mer le casino des Sioux Oglala en un lieu de villé­gia­ture pour les amateurs de weed.

Une telle entre­prise pour­rait géné­rer jusqu’à 100 millions de dollars par an, une véri­table aubaine pour l’une des commu­nau­tés les plus pauvres des États-Unis. Ces chiffres semblent parti­cu­liè­re­ment promet­teurs pour les autres tribus amérin­diennes, qui réaf­firment par là leur souve­rai­neté en matière d’in­dé­pen­dance écono­mique et de réformes sociales.

L’État du Dakota du Sud est par ailleurs l’un des États améri­cains les plus sévères à l’égard du canna­bis. Il n’a même pas léga­lisé le chanvre, la forme indus­trielle et non toxique du canna­bis, bien que le gouver­ne­ment fédé­ral l’ait retiré de la liste des drogues du pays.

Source : Merry Jane

Plus de weed