Le parc national d’Uluru-Kata Tjuta, en Australie, vient de connaître de fortes pluies. Les averses ont donné naissance à un paysage spectaculaire, le rocher se couvrant de cascades pendant plusieurs heures, rapportait le DailyMail le 25 mars.

Dimanche 21 mars, le monstre de grès d’Uluru a reçu une grande partie de sa dose annuelle de pluie en moins de 24 heures. Le long des 348 mètres de ses façades, l’eau s’est alors mise a dévaler, formant de magnifiques chutes d’eau. Les habitants et les touristes de Yulara, la station balnéaire voisine, ont accouru dans le parc pour admirer le spectacle. Situé au centre d’un désert aride, le site change de visage quand il pleut.

Des chutes d’eau ont coulé sur Uluru le 22 mars 2021
Crédits : PARKS AUSTRALIA

« Les touristes se moquent souvent de nos panneaux de signalisation autour du parc national, étant donné qu’il fait généralement très chaud et sec ici », a déclaré le porte-parole du parc. « Mais une fois qu’il pleut, le but de ces panneaux devient évident. Des sections de routes se transforment en criques au fort débit, créées par le ruissellement sur nos formations rocheuses. »

Uluru est encore aujourd’hui l’un des sites aborigènes les plus sacrés d’Australie. Le parc est géré conjointement par les Anangu et le gouvernement australien depuis 1985. Il est d’ailleurs interdit d’escalader la roche depuis 2019. La décision avait été prise suite à de fortes précipitations, mettant en danger les grimpeurs.

Source : DailyMail