fbpx

Amster­dam veut inter­dire ses coffee shops aux touristes

par   Adrien Vlahovic   | 11 janvier 2021

Amster­dam est connu dans le monde entier comme un para­dis pour les fumeurs de canna­bis. C’est même une des prin­ci­pales raisons qui amènent les touristes à visi­ter la capi­tale hollan­daise. Pour­tant, d’après Bloom­berg, la maire écolo­giste Femke Halsema a fait une propo­si­tion surpre­nante : inter­dire aux touristes l’ac­cès aux coffee shops.

Le canna­bis est tech­nique­ment illé­gal aux Pays-Bas, mais la posses­sion de moins de cinq grammes a été décri­mi­na­li­sée en 1976 dans le cadre d’une poli­tique dite de « tolé­rance ». Depuis, les « cafés » sont auto­ri­sés à en vendre, alors même que la produc­tion reste illé­gale. On en trouve envi­ron 166 rien que dans la capi­tale, soit envi­ron 30 % de tous les « cafés » du pays, selon les données de la ville. Dès lors, une grande partie du nombre crois­sant de touristes visi­tant Amster­dam chaque année viennent simple­ment pour consom­mer de la drogue.

Ces « touristes du canna­bis » sont deve­nus une nuisance, a déclaré Halsema à la télé­vi­sion publique NOS. « Amster­dam est une ville inter­na­tio­nale et nous souhai­tons atti­rer les touristes, mais nous aime­rions qu’ils viennent pour sa richesse, sa beauté et ses insti­tu­tions cultu­relles », a-t-elle déclaré.

Serait-ce la fin d’une époque ? Pendant des décen­nies, Amster­dam a accueilli la Canna­bis Cup, célé­brant la culture du canna­bis. Elle est égale­ment le décor de certains films, comme Still Smokin de Cheech et Chong. D’autres villes sont prêtes à prendre le relais si la mesure venait à être appliquée. On peut notam­ment citer Barce­lone et ses asso­cia­tions, mais d’autres villes conduisent des tests comme Berlin ou Copen­hague.

Source : Bloom­berg

Plus de weed