fbpx

À la faveur du confinement, une flopée d'animaux sauvage s'est aventurée en ville et l'air a retrouvé une certaine pureté. Il en faut peu pour que la nature reprenne ses droits.

par Servan Le Janne | 6 avril 2020

Le long d’une avenue de Llan­dudno, au nord du Pays de Galles, une rangée d’arbres chétifs pointent leurs branches vers le ciel gris. À leur pied, un trou­peau de chèvres traverse tranquille­ment la route et se faufile entre les voitures en station­ne­ment. Ce lundi 30 mars 2020, ces animaux habi­tuel­le­ment nichés dans les falaises de Great Orme profitent du confi­ne­ment des humains pour descendre en ville et paître dans les parcs de la station balnéaire.

Alors que plus de la moitié de l’hu­ma­nité se terre chez elle, des coyotes ont envahi San Fran­cisco, des sangliers Barce­lone et les dauphins ont fait leur retour dans la rade de Marseille. En Chine et en Italie, puis aux autres endroits affec­tés, les analyses satel­lites ont montré une baisse consé­quente du niveau de pollu­tion.

Autre­ment dit, la nature profite de la peur d’une des espèces les plus inva­sives pour reprendre ses droits. Pous­sée dans ses retran­che­ments depuis un moment, elle avait déjà montré des preuves de résis­tance par le passé.

Le bon air du confi­ne­ment

Avec le confi­­ne­­ment, l’eau des canaux de Venise a retrouvé sa clarté

Avec les mesures de confi­­ne­­ment prises contre le coro­­na­­vi­­rus (Covid-19) en Italie, et la déser­­tion des touristes, Venise a retrouvé la pureté de ses canaux.

Des sangliers enva­­hissent les rues de Barce­­lone déser­­tées par les humains

De nombreux utili­­sa­­teurs de Twit­­ter ont pu filmer leur rencontre avec des sangliers qui se bala­­daient sur les avenues de la ville cata­­lane la nuit dernière.

La pandé­­mie de coro­­na­­vi­­rus fait chuter dras­­tique­­ment la pollu­­tion dans les zones confi­­nées

Les images du satel­­lite de l’ESA Senti­­nel-5P montrent que, sur les six dernières semaines, les niveaux de dioxyde d’azote (NO2) de zones émet­­trices en Asie et en Europe sont nette­­ment infé­­rieurs à ceux obser­­vés à la même période l’an­­née dernière.

En pleine quaran­­taine, la pollu­­tion dimi­­nue spec­­ta­­cu­­lai­­re­­ment en Italie

L’Ita­­lie et son écono­­mie étant tota­­le­­ment arrê­­tées, les émis­­sions de dioxyde d’azote ont dimi­­nué de manière spec­­ta­­cu­­laire.

En Chine, la pollu­­tion plonge après la ferme­­ture d’usines dans tout le pays

Les cartes de la NASA dévoilent en effet comment les niveaux de dioxyde d’azote, un gaz toxique émis par les véhi­­cules, centrales élec­­triques et usines, ont chuté signi­­fi­­ca­­ti­­ve­­ment après la mise en quaran­­taine de l’in­­dus­­trie chinoise.

Invi­tés surprise

Ces chim­­pan­­zés ont fabriqué une échelle avec des branches pour s’éva­­der d’un zoo

Un groupe de chim­­pan­­zés du zoo de Belfast, en Irlande, a tenté de s’éva­­der. Les primates ont réuni de grosses branches avant de les ados­­ser au mur d’en­­ceinte de leur enclos.

Ces chiens radio­ac­tifs vivent seuls à Tcher­no­byl

Dans la zone d’ex­­clu­­sion de Tcher­­no­­byl, l’Homme ne fait plus que passer. Il faudra encore attendre des milliers d’an­­nées avant que les lieux rede­­viennent habi­­tables. Mais les chiens que les habi­­tants ont lais­­sés derrière eux sont restés et se sont repro­­duits.

Les hippo­­po­­tames de Pablo Esco­­bar boule­­versent les écosys­­tèmes de Colom­­bie

Aujourd’­­hui, une centaine d’hip­­po­­po­­tames sauvages vivent tota­­le­­ment libres en Colom­­bie et posent des problèmes écolo­­giques uniques en leur genre.

Bagarre géné­­rale entre deux gangs de singes dans les rues d’une ville thaï­­lan­­daise

Des centaines de singes se sont livrés à une impres­­sion­­nante bagarre géné­­rale dans les rues de Lopburi, en Thaï­­lande, déser­­tées à cause de la menace du coro­­na­­vi­­rus.

Ce village russe a été envahi par une cinquan­­taine d’ours polaires

Plus de 50 ours polaires ont envahi les rues de cette loca­­lité de la région de Tchou­­kotka, dans l’ex­­trême nord-est de la Russie.

Un caca­­toès se révolte et arrache tous les pics anti-oiseaux d’une rue

Une vidéo publiée par Isaac Sher­­ring-Tit sur Face­­book le 1er juillet 2019 montre un caca­­toès perché sur le rebord d’une fenêtre, qui arrache les pics anti-oiseaux des rues de Katoomba, dans l’État austra­­lien de Nouvelle-Galles du Sud.

Ces cham­­pi­­gnons mangeurs de radia­­tions ont poussé dans le réac­­teur de Tcher­­no­­byl

Des cham­­pi­­gnons décou­­verts dans le réac­­teur de Tcher­­no­­byl pour­­raient être utili­­sés comme bouclier par les humains pour se proté­­ger des radia­­tions mortelles.

Un ours s’in­­vite chez eux et ressort en passant à travers le mur

Un ours brun s’est intro­­duit dans une maison du quar­­tier rési­­den­­tiel de la ville d’Estes Park, dans le Colo­­rado.

Pendant la mous­­son, une tigresse se réfu­­gie dans leur chambre pour faire la sieste

À la suite d’une grave inon­­da­­tion dans l’État d’As­­sam en Inde, une tigresse s’est réfu­­giée dans la chambre d’un résident proche du parc natio­­nal de Kazi­­ranga.

250 espèces qu’on croyait dispa­­rues retrou­­vées dans une cité perdue au Hondu­­ras

Dans une cité perdue du Hondu­­ras, au fond de la forêt tropi­­cale, des scien­­ti­­fiques ont décou­­vert un écosys­­tème rempli d’es­­pèces mena­­cées ou que l’on pensait éteintes.

31 ans après Tcher­­no­­byl, des sangliers radio­ac­­tifs errent dans les forêts d’Eu­­rope centrale

Le 26 avril 1986, la centrale sovié­­tique de Tcher­­no­­byl explo­­sait, provoquant des consé­quences envi­­ron­­ne­­men­­tales, écono­­miques et humaines majeures. Aujourd’­­hui encore, des réper­­cus­­sions de ce drame refont surface : des sangliers radio­ac­­tifs errent dans la forêt de Bohême en Europe centrale.

Un alli­­ga­­tor gâche le pique-nique d’un couple en mangeant leur fromage et leur saucis­­son

Le 30 mai dernier, un jeune couple pique-niquait au bord du lac Alice, en Floride, lorsqu’un alli­­ga­­tor s’est invité à table par surprise. L’ani­­mal a commencé par avaler leur fromage, avant de dévo­­rer tout le reste du repas.

Cet oiseau disparu il y a 136 000 ans est revenu d’entre les morts

Alors qu’il avait disparu dans la submer­­sion de l’île d’Al­­da­­bra il y a plus de 100 000 ans, le râle de cuvier est récem­­ment réap­­paru au même endroit.

Crédits : Charles J Sharp

Cette île post-apoca­lyp­tique est peuplée de milliers de lapins

L’île japo­naise d’Oku­no­shima est mysté­rieu­se­ment enva­hie par les lapins. Ils seraient les descen­dants de malheu­reux cobayes, qui se sont évadés du temps où l’île abri­tait des usines d’armes chimiques secrètes.

Cette île japo­naise est enva­hie par les chats

L’île d’Ao­shima compte 120 chats pour une ving­taine d’ha­bi­tants. Amenés par les pêcheurs au XIIIe siècle, leur survie dépend aujourd’­hui des quelques retrai­tés encore présents sur l’île.

Reboi­se­ment

En Austra­­lie, des plantes repoussent déjà dans les cendres des incen­­dies

Dès janvier, des plantes avaient déjà commencé à repous­­ser à travers le lit de cendres qui tapisse les forêts calci­­nées de Nouvelles-Galles du Sud.

Crédits : Murray Lowe

Rencontre avec le fonda­­teur d’Eco­­sia, le moteur de recherche qui plante des arbres

Pour que le moteur de recherche aux 74 millions d’arbres plan­tés perdure, Chris­tian Kroll a forgé une forme inédite d’en­tre­prise sociale.

Le Bhou­­tan demande à tous ses citoyens de plan­­ter un arbre pour l’an­­ni­­ver­­saire du roi

Pour l’an­­ni­­ver­­saire du roi, le Premier ministre Lotay Tshe­­ring a appelé ses conci­­toyens à adop­­ter un chien ou plan­­ter un arbre.

Mada­­gas­­car va plan­­ter 60 millions d’arbres

Dimanche 19 janvier, l’opé­­ra­­tion a démarré par la mise en terre de 1,2 million de jeunes plants sur 500 hectares à Anka­­zobe, dans la région d’Ana­­la­­manga.

Le Pérou va plan­­ter un million d’arbres autour du Machu Picchu pour le proté­­ger

Pour proté­­ger le Machu Picchu des incen­­dies et des glis­­se­­ments de terrains, le président péru­­vien a an­non­cé la plan­­ta­­tion d’un million d’arbres.

L’Éthio­­pie dit avoir planté 3,5 milliards d’arbres en trois mois

Addis-Abeba rapporte avoir planté 3,5 milliards d’arbres de juin à août, en plus des 1,3 milliard de plants culti­­vés sans être plan­­tés.

Dans ce village indien, 111 arbres sont plan­­tés chaque fois qu’une petite fille naît

Le village de Piplan­­tri a décidé de valo­­ri­­ser le genre fémi­­nin en plan­­tant 111 arbres à chaque fois qu’une petite fille voit le jour.

600 youtu­­beurs s’unissent pour plan­­ter 20 millions d’arbres

Plus de 600 influen­­ceurs de YouTube s’as­­so­­cient pour plan­­ter 20 millions d’arbres. Ils ont levé six millions de dollars (5,4 millions d’eu­­ros) dans ce but.

En Autriche, une forêt a été plan­­tée dans un stade de foot­­ball

Cette instal­­la­­tion, bapti­­sée For Forest, a été conçue par l’ar­­tiste Klaus Litt­­mann en réponse à la défo­­res­­ta­­tion et au réchauf­­fe­­ment clima­­tique.

L’Ir­­lande va plan­­ter 440 millions d’arbres pour lutter contre le réchauf­­fe­­ment clima­­tique

Au cours des deux prochaines décen­­nies, 22 millions d’arbres seront plan­­tés chaque année en Irlande, dont 70 % de coni­­fères.

Tandis que l’Ama­­zo­­nie brûle, ce moteur de recherche qui plante des arbres est 1150 % plus utilisé

Depuis que des incen­­dies ravagent l’Ama­­zo­­nie, Ecosia a vu son nombre d’uti­­li­­sa­­teurs augmen­­ter de 1 150 %. Ce moteur de recherche consacre ses reve­­nus à la refo­­res­­ta­­tion.

Trois millions d’arbres vont être plan­­tés dans le centre-ville de Milan

Le projet Fores­­taMi, lancée en automne 2018 par l’ar­­chi­­tecte et direc­­teur de l’École poly­­te­ch­­nique de Milan, Stefano Boeri, prévoit de plan­­ter trois millions d’arbres dans le centre-ville d’ici 2030.

L’Éthio­­pie a planté plus de 200 millions d’arbres en une jour­­née

Dans le cadre du programme Green Legacy, l’Éthio­­pie a planté 220 millions d’arbres ce lundi 29 juillet pour contrer les effets du chan­­ge­­ment clima­­tique.

Plan­­ter des milliards d’arbres est la solu­­tion la plus effi­­cace contre le réchauf­­fe­­ment clima­­tique

Dans une étude publiée ce vendredi 5 juillet dans la revue Science, un duo de scien­­ti­­fiques du Crow­­ther Lab, fondé par le cher­­cheur Thomas Crow­­ther, démontre que plan­­ter des milliards d’arbres est la solu­­tion la plus effi­­cace contre le réchauf­­fe­­ment clima­­tique.

Aux Philip­­pines, tous les étudiants doivent plan­­ter 10 arbres avant leur diplôme

Aux Philip­­pines, le parle­­ment a adopté une loi obli­­geant tous les étudiants du primaire, du secon­­daire et des univer­­si­­tés à plan­­ter au moins dix arbres avant d’ob­­te­­nir leur diplôme.

L’An­­gle­­terre va plan­­ter 130 000 arbres en ville pour lutter contre le réchauf­­fe­­ment clima­­tique

En Angle­­terre, dans les deux ans à venir, plus de 130 000 arbres vont être plan­­tés en milieu urbain afin de lutter contre le dérè­­gle­­ment clima­­tique.

Ces drones peuvent plan­­ter 400 000 arbres par jour en tirant des missiles de graines

Ces drones ont été mis au point par Lauren Flet­­cher, ancienne ingé­­nieure en envi­­ron­­ne­­ment de la NASA et égale­­ment cofon­­da­­trice de BioCar­­bon Engi­­nee­­ring.

Crédits : BioCar­­bon Engi­­nee­­ring

L’Aus­­tra­­lie va plan­­ter un milliard d’arbres pour lutter contre le réchauf­­fe­­ment clima­­tique

Plan­­ter un milliard d’arbres d’ici 2050 ? Si le chiffre donne le tour­­nis, rien n’est trop beau en Austra­­lie pour secou­­rir la planète Terre.

Plan­­ter mille milliards d’arbres pour­­rait enrayer le réchauf­­fe­­ment clima­­tique, d’après ces cher­­cheurs

Ils proposent de plan­­ter 1,2 billion d’arbres pour réduire les émis­­sions de CO2.

Cet Indien a trans­formé seul un désert en forêt

Jadav Payeng est du genre persé­vé­rant. Depuis 37 ans, il plante chaque jour un arbre dans les sables de son île pour éviter qu’elle ne dispa­raisse. Aujourd’­hui, il a donné nais­sance à une forêt de 550 hectares.

Ce couple a créé une mini-forêt pour vivre en pleine nature

Hari et Asha ont planté de leurs mains une petite forêt pour entou­rer leur maison en terre. Leur mode de vie 100 % écolo­gique les a rendus célèbres dans toute l’Inde.

Cet homme amputé des deux jambes a trans­formé seul des terres arides en forêt

Autour de son village de nais­sance, en Chine, Ma Sanxiao a planté 17000 arbres en 19 ans, et ce bien qu’il ait dû être amputé des deux jambes durant son passage dans l’ar­mée

Cette grand-mère a nettoyé 52 plages en un an

Inquiète de l’état de la planète qu’elle lais­sera à ses petits-enfants, Pat Smith a décidé de passer à l’ac­tion en rendant leur beauté natu­relle à toutes les plages de sa région.

Ce couple brési­lien a trans­formé des terres arides en forêt luxu­riante

Les Salgado avaient un rêve : redon­ner vie à la forêt qui entou­rait jadis leur ferme au Brésil. En 2006, ils ont alors entre­pris un gigan­tesque projet de refo­res­ta­tion. Treize ans plus tard, leur mission est accom­plie.

Cet homme a planté seul 5 millions d’arbres en 88 ans

Vish­we­sh­war Dutt Saklani nous a quit­tés le 18 janvier 2019, à l’âge de 96 ans. Durant sa vie et depuis l’âge de 8 ans, cet homme a planté cinq millions d’arbres, jusqu’à donner nais­sance à une forêt luxu­riante de 120 hectares.

Ce couple a trans­formé des terres aban­don­nées en para­dis de biodi­ver­sité

Choqués par l’état des forêts en Inde, Pamela et Anil Malho­tra ont acheté des terres stériles en 1991 avec l’in­ten­tion d’en faire une forêt verdoyante. En 2018, leur pari est réussi bien au-delà de leurs espé­rances et des scien­ti­fiques du monde entier s’y rendent pour étudier la faune et la flore uniques de l’en­droit.

Cet Indien a trans­formé seul un désert en forêt

Jadav Payeng est du genre persé­vé­rant. Depuis 37 ans, il plante chaque jour un arbre dans les sables de son île pour éviter qu’elle ne dispa­raisse. Aujourd’­hui, il a donné nais­sance à une forêt de 550 hectares.

Cet homme a arrêté seul l’avan­cée du désert

Yacouba Sawa­dogo a utilisé une tech­nique oubliée pour faire pous­ser des arbres en plein désert. Son travail a permis de stop­per l’avan­cer du sable du Sahel au Burkina Faso.

Au service des animaux

Cette pieuvre vivait dans un gobe­­let en plas­­tique jusqu’à ce que des plon­­geurs lui donnent une coquille

Des plon­­geurs se sont enfon­­cés dans les eaux de Lembeh, en Indo­­né­­sie, quand ils ont aperçu une pieuvre veinée qui avait élu domi­­cile sous un gobe­­let en plas­­tique. Horri­­fiés et tristes, ils sont partis à la recherche de coquillages.

Ce couple achète des terres près d’une réserve de tigres pour lais­­ser la nature reprendre ses droits

Depuis plus de vingt ans, Aditya Singh et son épouse acquièrent progres­­si­­ve­­ment des terres agri­­coles à proxi­­mité de la réserve de tigres de Ranthal­­bore, située en Inde dans le Rajas­­than.

Le bracon­­nage d’élé­­phants a chuté de 60 % en 6 ans

L’in­­ter­­dic­­tion du trafic d’ivoire par les auto­­ri­­tés chinoises, en 2017, a proba­­ble­­ment contri­­bué à ce déclin.

Ce couple recueille des chim­pan­zés orphe­lins

Jimmy et Jenny ont fondé au Libe­ria le premier et unique refuge pour chim­pan­zés au monde. Ils s’oc­cupent aujourd’­hui de 34 singes maltrai­tés pour leur donner à la force de retour­ner vivre en pleine nature.

Cet homme vit au milieu d’ours géants

Jim Kowalc­zik vit entouré par 11 ours énormes, qu’il nour­rit et câline comme des chiens. Il est prêt à prendre tous les risques pour prendre soin d’eux.

Cette ancienne GI traque les bracon­niers en Afrique du Sud

Kinessa John­son a deux passions : les animaux et les armes. Après avoir servi dans l’ar­mée améri­caine en Afgha­nis­tan, elle s’est envo­lée pour l’Afrique où elle traque les bracon­niers pour sauver les espèces mena­cées.

Crédits : Tracer X

Cette ONG a ouvert une école mater­nelle pour orangs-outans en Indo­né­sie

L’ONG Inter­na­tio­nal Animal Rescue a ouvert une école pour bébés orangs-outans dans son centre en Indo­né­sie. Ils y apprennent à gran­dir et socia­li­ser dans un envi­ron­ne­ment paisible, loin des persé­cu­tions dont les leurs sont victimes dans la jungle.

Ce conseiller finan­­cier a tout quitté pour vivre avec des lions en Afrique

À 26 ans, Dean Schnei­der a décidé de tout plaquer pour s’en­vo­ler en Afrique du Sud et de sensi­bi­li­ser le monde à la préser­va­tion des animaux sauvages.

Cet homme est resté à Fuku­shima pour s’oc­cu­per des animaux

Après la catas­trophe de Fuku­shima, Naoto Matsu­mura a refusé d’être évacué. Une fois sa famille en sécu­rité, il est demeuré seul dans la zone irra­diée pour s’oc­cu­per des animaux aban­don­nés. Sa santé est pour l’heure au beau fixe, mais pour combien de temps ?


Couver­ture : Unsplash


 

Plus de wild