Ce dinosaure féroce avait une tête d’oie et des griffes de vélociraptor

Crédits : Luka Panzarin

Curieux métissage que celui du Halszkaraptor escuilliei. Comme ils le faisaient savoir le 6 décembre dans Natureles paléontologues du Synchrotron européen de Grenoble (ESRF) ont découvert les traces d’un drôle d’animal en Mongolie. Avec ses pattes munies de griffes semblables à celles des vélociraptors, son cou de cygne, sa tête d’oie et ses ailes de pingouin, l’espèce surnommée « Halszka », aussi bizarre soit-elle, représente le premier type connu de dinosaure aussi à l’aise sur terre que dans l’eau.

Il y a 72 millions d’années, les dinosaures n’étaient pas tous les bêtes féroces ou les pacifiques géants herbivores qu’on imagine. Du moins, pas en apparence. Car derrière ses airs risibles de Pokémon mystique, Halzska, lui, ne rigolait pas. D’une hauteur d’1,20 m, il possédait des pattes de bipède pour courir ainsi que des griffes très développées lui permettant d’égorger ses proies sans souci – qu’il mangeait ensuite avec ses dents de crocodile.

« Halszka est encore capable de courir et de chasser sur terre tout en étant capable de nager et de pêcher dans l’eau », expliquait à l’AFP Paul Tafforeau, co-auteur de l’étude. « On connaissait des dinosaures qui mangeaient du poisson, notamment le spinosaure, mais on ne pense pas qu’ils pouvaient nager », a-t-il ajouté.

Malheureusement pour cet unique représentant d’une espèce amphibie, les dinosaures ont disparu de la surface du globe seulement 7 000 ans après sa naissance.

Source : Nature