Ces scientifiques coincés sur la banquise regardent The Thing tous les ans pour se mettre dans l’ambiance

par   Clara Lalanne   | 13/03/2018
Crédits : The Thing/Universal Pictures

Comme le révèle iO9, l’équipe scientifique du South Pole Telescope perpétue chaque année une tradition pour le moins étrange : au moment où l’hiver s’abat sur la banquise, les chercheurs se rassemblent pour faire une marathon des trois films d’horreur La Chose d’un autre monde (1951), son remake de John Carpenter The Thing (1982) et du prequel de ce dernier sorti en 2011.

Avant l’arrivée des grandes tempêtes hivernales, la grande majorité de l’équipe scientifique et du personnel abandonnent la banquise et rentrent chez eux pour quelques mois. Demeure uniquement sur place une équipe réduite, chargée de maintenir en fonction la station de recherche pendant ces longues semaines glacées, façon The Shining. Pour marquer le début de l’hiver austral, quand le dernier avion les laisse sur la banquise autour du 25 février, les membres restants ont alors eu l’idée d’instaurer une tradition spéciale, qu’ils répètent tous les ans : organiser un marathon cinématographique. Si l’activité semble chaleureuse, les films choisis le sont un peu moins.

En effet, non contents d’être déjà coupés du reste du monde pendant plusieurs mois sur le continent blanc, ces derniers se sont dit que cela pourrait être une bonne idée de visionner les trois adaptations cinématographiques de La Chose d’un autre monde. Oui, l’histoire de science-fiction qui se déroule sur la banquise, et dans laquelle une créature extraterrestre hideuse s’en prend à l’équipe d’une station scientifique isolée.

Crédits : Twitter/South Pole Telescope

Ces films sont adaptés du livre La Bête d’un autre monde, écrit en 1938 John W. Campbell. Ces trois versions racontent, avec des choix scénaristiques très différents, la découverte d’un vaisseau spatial prisonnier des glaces de la banquise. Le plus ancien des films se passe en huis clos et se concentre sur les débats des scientifiques à propos des extraterrestres ; alors que celui de Carpenter est un véritable film horrifique, qui a marqué l’histoire par ses effets spéciaux et sa créature répugnante.

On se demande vraiment comment l’équipe du South Pole Telescope a pu avoir une telle idée. On se demande aussi pour quelle raison ils décident de le refaire tous les ans : à force, ils vont vraiment finir par provoquer le destin.

Source : iO9

PLUS DE SCIENCE