Facebook sait vous reconnaître grâce à la poussière sur l’objectif de votre smartphone

par   Mehdi Karam   | 12/01/2018
Crédits : Jim Cooke

Il est de notoriété publique que Facebook use de techniques invasives pour récolter des données sur ses utilisateurs. Mais une enquête publiée le 11 janvier par Gizmodo donne une nouvelle perspective sur l’ingéniosité retorse de ces techniques. L’article décrit différents brevets pour des technologies déposés au fil des années par le réseau social. Parmi celles-ci, on en trouve une qui permet notamment à Facebook de reconnaître ses utilisateurs en analysant la poussière et les rayures présentes sur l’objectif de l’appareil photo de leur smartphone. Ainsi, lorsque plusieurs utilisateurs publient des photos, Facebook serait capable de déterminer si celles-ci ont été prises avec le même appareil, en détectant un agencement de poussière et d’égratignures commun aux clichés.

Cette information en main, Facebook pourrait être en mesure d’alimenter son inquiétant onglet « Vous connaissez peut-être », où figurent souvent des gens qu’on est effectivement susceptible de connaître, mais avec qui on n’a jamais interagi virtuellement. Ce qui interroge sur les moyens développés par Facebook pour deviner les liens qui unissent certaines personnes. Désormais, on le sait.

Outre cette technique à priori insoupçonnable, Facebook a déposé un autre brevet préoccupant en 2014. Celui-ci concerne une technologie de calcul des métriques d’accéléromètre et de gyroscope à partir du smartphone de différents utilisateurs, afin de déterminer si ceux-ci marchent ensemble ou se font face. Joint par Gizmodo, Facebook a démenti avoir recours à de telles pratiques, expliquant avoir souvent « déposé des brevets pour des technologies jamais mises en œuvre » par la suite. De même, ces brevets « ne doivent pas être considérés comme une indication des projets futurs » de la plateforme, selon le porte-parole de l’entreprise. Véridique ou non, cela donne une idée du genre de méthodes que Facebook est tenté d’employer pour mettre ses utilisateurs en relation.

Source : Gizmodo

 

PLUS LOIN DANS LE TURFU