Google laisse tout le monde utiliser son IA pour trouver des exoplanètes

par   Mehdi Karam   | 13/03/2018
Crédits : NASA/JPL-Caltech

La chasse aux exoplanètes est ouverte ! Et pour y participer, pas besoin d’être membre d’un laboratoire ou de la NASA. Chris Shallue, l’ingénieur derrière l’IA de Google capable de dégoter des exoplanètes, a expliqué le 8 mars sur le Google Research Blog que le fameux algorithme allait être mis en open source, soit à la disposition de tous – du moins, de quiconque saura s’en servir.

En décembre 2017, la NASA annonçait la découverte de Kepler-90i, planète située à quelques 2 500 années-lumière de nous. Cette importante trouvaille portait alors le système solaire Kepler-90 à huit planètes, comme le nôtre. Et cette information, nous la devons au satellite Kepler, qui a brillé dans la récolte de données. Mais aussi à Google, dont l’IA a appliqué ses algorithmes de machine-learning pour les éplucher avec brio.

Désormais, donc, une telle découverte est à la portée de tous. Les quelques dizaines de milliers de signaux enregistrés par Kepler sont disponibles ici et le code de la fameuse IA chasseuse d’étoiles, ici. Si la contribution de passionnés comme de simple aficionados s’avère fructueuse, les astronomes posséderont alors « un point de départ pour développer des modèles similaires pour d’autres missions de la NASA, comme K2, la deuxième mission de Kepler », assure Chris Shallue. Crowdsourcer la recherche spatiale, avouez que c’est excitant.

Source : Google Research Blog

PLUS DE SCIENCE