Le Brésil bat son propre record avec 63 880 meurtres en 2017

par   Malaurie Chokoualé   | 10/08/2018
Crédits : Wikimedia

Le Brésil se pare trop souvent de couleurs sombres. Voilà ce que ce nouveau rapport du Forum brésilien de sécurité publique (BFPS) a établi : le pays aurait battu son propre record du nombre de meurtres l’année dernière, qui était déjà de 61 597 homicides. En 2017, 63 880 personnes sont tombées sous les balles ou les coups, assène le BFPS dans son Annuaire brésilien de sécurité publique 2018 publié le 9 août 2018.

Chaque année, en tant qu’organisation indépendante, le Forum publie ses statistiques nationales sur la criminalité. Les meurtres ont augmenté de 3 % par rapport à 2016. En outre, les viols ont augmenté de 8 % passant à 60 018 cas. Le nombre de féminicides suit la même tendance : 4 539 femmes ont été assassinées en 2017, soit une augmentation de 6,1 %. Mille d’entre elles sont décédées dans des crimes de haine liés à leur genre.

Selon le BFPS, le crime organisé est l’une des raisons principales de cette augmentation. À celui-ci s’ajoutent des opérations policières sans cesse plus violentes, en particulier à Rio de Janeiro où la sécurité publique est désormais aux mains de l’armée jusqu’à la fin de l’année. Le rapport du Forum dénombre en moyenne 14 morts par jour à cause de la police, soit une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente.

La violence est désormais une question centrale pour les candidats à l’élection présidentielle d’octobre prochain. Certains – comme le député d’extrême droite Jair Bolsonaro – promettent de sévir, en donnant notamment l’autorisation à la police de tirer si elle le juge nécessaire. Pour la directrice exécutive du Forum, Samira Bueno, il s’agirait plutôt d’améliorer la coopération entre les différents secteurs d’applications de la loi et de cesser de marginaliser la police.

Sources : The Independent/BFPS

AILLEURS DANS LE MONDE