Une partie du cerveau de cet homme avait « disparu » pour une raison étrange

par   Malaurie Chokoualé   | 13/03/2018
Crédits : BMJ Case Reports

Au Royaume-Uni, un homme de 84 ans s’est présenté aux urgences en se plaignant de chutes récurrentes depuis plusieurs mois et de l’apparition progressive d’une faiblesse du côté gauche. Voici comment débute en substance le rapport des médecins Finlay Brown et Djamil Vahidassr. Dans la crainte d’un accident vasculaire cérébral, les médecins l’ont directement envoyé faire un scanner. Une tomodensitométrie a ainsi révélé qu’une partie importante de son lobe frontal droit était manquante.

Les médecins ont découvert que sa matière cérébrale ne s’était pas évaporée par magie, mais qu’il avait juste une grande cavité d’air de neuf centimètres dans le crâne… également appelée pneumatocèle. Une IRM a ensuite confirmé ces résultats déroutants pour également mettre en lumière la présence d’une tumeur osseuse bénigne (ostéome) dans le corps calleux adjacent, commissure importante du cerveau qui relie les quatre lobes entre eux. Habituellement, les pneumatocèles ne sont pas des complications rares et sont régulièrement les conséquences de blessures faciales, d’infections respiratoires ou d’opérations neurochirurgicales. Mais ce n’est pas le cas ici et c’est bien le plus surprenant.

Finalement les craintes des médecins se sont confirmées : le patient a subi un AVC mineur peu de temps après. Ils ont ensuite conseillé une opération pour débarrasser l’air du crâne du vieil homme et une seconde pour retirer de la tumeur osseuse. Une chirurgie risquée que le patient a refusée catégoriquement. Il a été libéré et a pu rentrer chez lui tout en faisant l’objet d’un suivi régulier pendant les douze semaines suivantes. Après cette période d’observation et de rééducation, selon le rapport des médecins, l’homme va très bien et sa faiblesse du côté droit semble avoir disparue.

Crédits : BMJ Case Reports

PLUS DE SCIENCE