Ces araignées sauteuses nourrissent leurs bébés avec leur lait d’araignée

par   Dylan Kuperblum   | 30/11/2018
Crédits : Chen Zhanqi

Alors que l’allaitement est normalement réservé aux mammifères pour nourrir leurs petits grâce au lait produit par leurs mamelles, une espèce d’araignée sauteuse, Toxeus magnus, vient d’être observée en train d’allaiter ses bébés. Les détails de cette découverte qui en fera grimacer plus d’un ont été publiés ce 30 novembre dans la revue Science par le biologiste Chen Zhanqi et son équipe de l’Académie chinoise des Sciences.

Les scientifiques, qui s’intéressaient aux comportement de Toxeus magnus, ont remarqué certains comportements étranges pratiqués par ces araignées. Chen Zhanqi a donc pris la décision d’apporter certains spécimens dans son laboratoire pour une étude plus approfondie. Une fois installées dans un nid artificiel, il a remarqué une chose étrange : pendant 20 jours, les bébés araignées n’avaient pas quitté le nid et pourtant, leur mère ne leur apportait pas de nourriture.

Et puis, quand les bébés ont émergé, une chose plus étrange encore s’est produite : un nouveau-né était attaché à sa mère de la même manière que les jeunes mammifères s’accrochent aux mamelons de leur mère. Chen et ses collègues ont donc regardé de plus près et ont découvert que la mère produisait en fait une sorte de lait pour ses bébés. Mais les araignées n’ont pas de mamelons, comment cela était-il donc possible ? Il s’avère que Toxeus magnus n’en a pas besoin.

En effet, la mère araignée pond des œufs, généralement entre 2 et 36. Lorsque ceux-ci éclosent, la mère dépose de minuscules gouttelettes du liquide sur son sillon épigastrique (l’ouverture sur son abdomen à partir de laquelle elle pond ses œufs). Et les nouveau-nés sirotent ces gouttelettes dès les premiers jours de leur vie. Mais comme ils grandissent vite et deviennent plus forts, ils sont rapidement capables de téter directement du sillon épigastrique de leur mère. C’est ainsi qu’ils se nourrissent exclusivement pendant environ 20 jours.

En théorie, après ces 20 jours, les bébés araignées sont supposés quitter le nid et devraient commencer à chercher leur propre nourriture. En pratique, ils continuent leur recherche de lait maternel pendant 20 jours encore, soit 40 jours au total. Ce qui signifie que la mère continue d’allaiter ses petits alors qu’ils sont capables se nourrir tout seuls. En effet, lorsque Chen et ses collègues ont coupé l’alimentation en lait de la mère, les araignées âgées de moins de 20 jours sont décédées, tandis que celles de plus de 20 jours étaient en bonne santé.

Quant à la composition du lait, les scientifiques ne savent pas exactement de quoi il est fait, mais ils suggèrent qu’il pourrait s’agir d’œufs liquéfiés et non fertilisés. Quoi qu’il en soit, ils expliquent que la substance est riche en éléments nutritifs et contient près de quatre fois la protéine contenue dans le lait de vache, ainsi que du sucre et du gras. De là à en boire dans son café le matin, il n’y a qu’un pas.

Source : Science Magazine

INTO THE WILD