La relativité générale vient d’être testée à l’échelle galactique : Einstein avait raison

par   Mehdi Karam   | 22/06/2018
Crédits : ESO

Le 22 juin dans Science, une équipe internationale de chercheurs menée par le Pr Thomas E. Collett de l’université de Portsmouth donne les résultats du test de gravité le plus précis jamais effectué hors de notre système solaire. Celui-ci a été réalisé grâce aux données récoltées par le télescope spatial Hubble de la NASA et le Très Grand Télescope de l’Observatoire européen austral (ESO). Dans le texte, c’est bien simple : Einstein avait raison.

En 1915, le génie proposait sa théorie de la relativité générale pour expliquer comment fonctionne la gravité. Celle-ci expliquait, selon le Pr Collett, « que les objets massifs déforment l’espace-temps, donc lorsque la lumière passe près d’une autre galaxie, le chemin de la lumière est dévié ». Depuis lors, de nombreux essais tentant de vérifier la véracité de cette thèse ont été effectués au sein de notre système solaire. Mais, jusqu’à aujourd’hui, aucun n’avait été réalisé sur de grandes échelles astronomiques. Le Pr Collett et ses équipes ont changé la donne, en utilisant ESO325-G004, une galaxie voisine, comme lentille gravitationnelle. Grâce à cela, ils ont pu effectuer un test précis de la gravité à l’échelle astronomique.

« Nous avons utilisé des données du Very Large Telescope pour mesurer la vitesse à laquelle les étoiles se déplacent dans l’ESO325-G004, ce qui nous permet de déduire sa masse pour maintenir ces étoiles en orbite », explique le Pr Collett. Quant à Hubble, il a servi à observer « de fortes séparations d’images de lentilles » qui ont permis d’obtenir des résultats similaires aux prédictions de la théorie de la relativité générale avec un taux de précision de 9 %, ce qui en fait le test extra-solaire le plus précis jamais réalisé dans une seule galaxie. 

Good job, Einstein.

Source : Science

PLUS DE SCIENCE