L’IA de Google n’a même pas le QI d’un enfant de six ans

par   Nolwenn Jaumouillé   | 11/10/2017

Crédits : AlphaGo

Selon CNBC, une étude a mesuré le quotient intellectuel en 2016 de nombreux systèmes d’intelligence artificielle, tels qu’AlphaGo – l’IA de Google qui a battu les plus grands champions humains – ou l’assistant virtuel Siri d’Apple. Le premier a obtenu un score de 47,28, et le second un petit 23,94. Dans les deux cas, c’est nul.

Quand on parle d’intelligence artificielle, la fascination se mêle souvent à l’appréhension face à des dispositifs jugés potentiellement dangereux à long terme. C’est cette menace que des chercheurs chinois ont voulu évaluer, en élaborant une méthode d’évaluation des quotients intellectuels des principaux systèmes d’intelligence artificielle. Ils ont créé pour cela un modèle capable de prendre en compte quatre aspects de l’intelligence : la maîtrise, l’apprentissage, l’usage et la création de la connaissance.

« En utilisant ce modèle », expliquent Feng Liu, Yong Shi et Ying Liu, « nous voulions relever trois défis, à savoir, étendre l’architecture de Von Neumann [un modèle de programme enregistré pour ordinateur] ; tester et classer le quotient intellectuel des systèmes intelligents naturels et artificiels, comme les humains, Google et Siri ; et enfin, diviser les systèmes artificiels intelligents en sept degrés, de robots à Cerveau Google ».

Des résultats qu’on peut juger rassurants quant à la menace que pose l’intelligence artificielle, puisque aucun des six assistants évalués (Google, duer, Baidu, Sogou, Bing, Xiaobing et SIRI) ne dépasse jusqu’ici le QI d’un enfant de six ans – qui s’élève en moyenne à 55,5. Leur progression a cependant été assez rapide au cours des dernières années.

Source : CNBC

PLUS LOIN DANS LE TURFU