fbpx

Avec le confinement, la pollution de l'air avait chuté partout autour du monde. Travailler moins, consommer moins, freiner l'industrie... voilà de nombreuses idées pour profiter durablement de l'embellie.

par Servan Le Janne | 19 novembre 2020

« Je prends une famille française qui a fait tout ce qu’on lui a demandé depuis 30 ans. (…) On lui a dit : “Le modèle de la réus­site, c’est d’avoir chacun sa bagnole, d’ache­ter deux voitures.” Cette famille-là, vous lui dites aujourd’­hui : “Vous êtes des gros pollueurs de la mort.” » Emma­nuel Macron a fait couler pas mal d’encre avec cette sortie éton­nante. C’est vrai que nos trains de vie polluent, mais les ménages sont infi­ni­ment moins respon­sables de la crise clima­tique que l’in­dus­trie.

Pour retrou­ver dura­ble­ment l’em­bel­lie consta­tée durant le premier confi­ne­ment aux quatre coins du globe, les idées ne manquent pas.

Pendant le confi­ne­ment

Au milieu des nuages gris qui se sont massés au-dessus de nos têtes, embas­tillées pour échap­per au Covid-19, une éclair­cie est venue des satel­lites. Leurs images ont montré une baisse de la pollu­tion autour de l’Hi­ma­laya, en Italie, en Chine et plus globa­le­ment dans toutes les zones confi­nées. Dès la fin mars, les niveaux de dioxyde d’azote (NO2) étaient 10 à 30 fois infé­rieurs que l’an­née dernière dans l’est et le centre de la Chine. Selon les analyses du Royal Nether­lands Meteo­ro­lo­gi­cal Insti­tute publiées jeudi 16 avril 2020, ce NO2 a chuté de 54 % à Paris et de près de la moitié à Madrid, Milan et Rome.

La cause de cette amélio­ra­tion est claire comme le ciel pari­sien : « Les mesures prises dans de nombreux endroits du monde ont conduit, entre autres choses, à une nette réduc­tion du trafic routier et aérien ainsi que des acti­vi­tés indus­trielles et de trans­port. Cela a entraîné une baisse des émis­sions de polluants comme le dioxyde de carbone et le dioxyde d’azote. La chute de la pollu­tion de l’air va main dans la main avec la baisse de l’ac­ti­vité écono­mique. » Or, d’après les chiffres de l’Or­ga­ni­sa­tion mondiale de la santé, trois millions de personnes meurent à cause de la pollu­tion de l’air chaque année.

En prenant des mesures de confi­ne­ment, « nous condui­sons en quelques sorte la plus grande expé­rience de pollu­tion de l’air jamais réali­sée », observe le profes­seur de chimie atmo­sphé­rique Paul Monks. Ce cher­cheur britan­nique juge donc qu’il nous faut main­te­nant rendre cette amélio­ra­tion de la qualité de l’air perma­nente. Et comme, avec un peu de chance, nous recom­men­ce­rons bien­tôt à nous dépla­cer et à travailler bien­tôt, il nous reste à trou­ver des façons de le faire moins polluantes. Cela fait déjà un moment que certains y pensent.

Les idées

Doit-on travailler moins pour stop­­­­per le réchauf­­­­fe­­­­ment clima­­­­tique ?

Sans susci­­­ter de grandes réac­­­tions jusqu’à présent, des études appellent à l’ins­­­tau­­­ra­­­tion d’une semaine de quatre jours pour enrayer le réchauf­­­fe­­­ment clima­­­tique.

Le réchauf­­fe­­ment clima­­tique nous oblige-t-il à sortir du capi­­ta­­lisme ?

Les récents désastres clima­tiques pointent tous le même suspect du doigt. L’ur­gence clima­tique va-t-elle causer la perte du capi­ta­lisme au profit de la survie de l’hu­ma­nité ?

Les multi­­­­na­­­­tio­­­­nales doivent-elles finan­­­­cer la tran­­­­si­­­­tion écolo­­­­gique mondiale ?

Alors qu’A­­­lexan­­­dria Ocasio-Cortez pousse sans relâche son projet de Green New Deal aux USA, il fait sa place en France et ailleurs en Europe.

Comment en finir avec le plas­­­­tique ?

À côté des montagnes de plas­­­tique qui s’ac­­­cu­­­mulent sur les côtes, des solu­­­tions émergent.

Comment élimi­­ner le CO2 dans l’air pour sauver la planète ?

Puisque la baisse des émis­sions ne suffira pas à dépol­luer l’at­mo­sphère, des entre­prises ont trouvé le moyen de capter le CO2.

Parvien­­dra-t-on à créer un carbu­­rant à partir d’air et de lumière ?

Depuis 15 ans, de brillants cher­cheurs se sont lancés à la quête de l’éner­gie ultime. Aujourd’­hui, ils sont plus proches que jamais d’at­teindre ce but.

Ce scien­­ti­­fique veut plan­­ter mille milliards d’arbres pour sauver la planète

Selon l’éco­lo­giste Thomas Crow­ther, la restau­ra­tion des forêts est une des solu­tions les plus promet­teuses pour enrayer le réchauf­fe­ment clima­tique.

Comment le Costa Rica est devenu le modèle écolo­­­­gique à suivre

Le Costa Rica s’est bel et bien imposé comme la réfé­­­­­rence mondiale du tourisme vert.

L’édi­­tion géné­­tique est-elle notre seul espoir de survivre à la crise clima­­tique ?

L’ère de la géno­mique se profile. Elle est pour certain·e·s cher­cheurs·euses annon­cia­trice de mala­dies éradiquées et d’une planète restau­rée.

La Chine va bannir la plupart des objets en plas­­tique à usage unique

La Chine se prépare à inter­­­dire les sacs plas­­tiques à usage unique ainsi que de nombreux autres objets jetables en plas­­tique.

La Chine va-t-elle vrai­­­­ment deve­­­­nir le pays le plus écolo­­­­gique du monde ?

En 2016, la Chine y a investi 77 milliards d’eu­­­­­ros dans les éner­­­gies renou­­­ve­­­lables. Aucun autre pays n’a fait mieux.

Les inven­tions

Ces scien­­ti­­fiques ont créé une enzyme qui dévore les bouteilles en plas­­tique pour les recy­­cler

Une équipe de cher­­cheurs français a mis au point une enzyme mutante capable de mettre en pièces les bouteilles en plas­­tique pour les recy­­cler en seule­­ment quelques heures.

La tech­­­­no­­­­lo­­­­gie déve­­­­lop­­­­pée par la start-up s’éten­­­­drait sur 12 hectares et stocke­­­­rait le carbone capturé sous terre.

Les secrets de l’ar­­­­chi­­­­tecte qui construit les villes-forêts du futur

Au lieu de plan­­­ter des arbres pour déco­­­rer les villes, l’ar­­­chi­­­tecte italien Stefano Boeri veut insé­­­rer la nature vivante en milieu urbain.

Robert Downey Jr. lance une coali­­tion pour nettoyer la planète avec des robots

À Las Vegas, lors de la nouvelle confé­­rence Amazon re:MARS, Robert Downey Jr. a annoncé qu’il comp­­tait nettoyer la planète grâce à l’IA et la robo­­tique.

En Norvège, 97 % des bouteilles en plas­­tique sont recy­­clées grâce à un système révo­­lu­­tion­­naire

Le système repose prin­­ci­­pa­­le­­ment sur une taxe envi­­ron­­ne­­men­­tale régres­­sive, appliquée aux entre­­prises produi­­sant ce type de déchets plas­­tique.

À 18 ans, il a inventé un aimant à micro­­plas­­tiques pour nettoyer les océans

À 18 ans, L’Ir­­lan­­dais Fionn Ferreira vient de rempor­­ter le Google Science Award, pour son incroyable inven­­tion qui permet de reti­­rer les micro­­plas­­tiques de l’eau.

Ce dispo­­si­­tif révo­­lu­­tion­­naire pour nettoyer les océans fonc­­tionne enfin

Boyan Slat et sa start-up The Ocean Clea­­nup se sont mis au défi de s’at­­taquer au vortex de déchets du Paci­­fique nord depuis six ans déjà.

Ce milliar­­daire a bâti le plus grand yacht du monde pour dépol­­luer les océans

Avec ses 182 mètres, le REV Ocean est le plus long yacht du monde. Imaginé par un milliar­­daire norvé­­gien, ce bateau conçu pour dépol­­luer les océans a pris l’eau.

La Corée du Sud va provoquer des pluies arti­­fi­­cielles pour faire tomber la pollu­­tion

Le président coréen Moon Jae-in a décidé d’adop­­ter une mesure radi­­cale : faire tomber des pluies arti­­fi­­cielles sur la ville, dans le cadre d’un projet commun avec la Chine, afin de faire litté­­ra­­le­­ment chuter la pollu­­tion du ciel.

Ces panneaux trans­­forment le bruit des villes en courant pour rechar­­ger les voitures élec­­triques

La piézo­é­lec­­tri­­cité déve­­lop­­pée par les ingé­­nieurs de Peugeot permet aux panneaux publi­­ci­­taires de trans­­for­­mer le bruit en courant élec­­trique.

Ce bateau ramasse 50 tonnes de déchets plas­­tiques par jour dans les rivières

Boyan Slat a annoncé sa volonté de s’at­­taquer au problème de la pollu­­tion plas­­tique à la source. L’in­­ven­­teur néer­­lan­­dais de 25 ans a dévoilé « The Inter­­cep­­tor ». Ce nouveau dispo­­si­­tif flot­­tant extrait le plas­­tique des rivières en fonc­­tion­­nant à l’éner­­gie solaire.

Ces pyra­­mides sous-marines pour­­raient sauver les barrières de coraux

L’uni­­ver­­si­­taire de Cambridge Steph Andrews présente The Grand Anse Arti­­fi­­cial Reef Project (GAARP), un système de pyra­­mides sous-marines arti­­fi­­cielles qui pour­­raient sauver les barrières de coraux.

Cette Mexi­­caine a inventé un plas­­tique biodé­­gra­­dable et comes­­tible fait en cactus

La chimiste mexi­­caine Sandra Pascoe Ortiz a trouvé le moyen de créer un plas­­tique durable à partir de jus de cactus.

La NASA déve­­loppe un avion de ligne 100 % élec­­trique

Aux États-Unis, des scien­­ti­­fiques de l’uni­­ver­­sité de l’Il­­li­­nois travaillent sur un modèle d’avions tota­­le­­ment élec­­triques. La NASA compte soute­­nir ce projet à hauteur de six millions de dollars.

L’Inde construit la ville la plus écolo­­­gique du monde

Dans l’État d’Andhra Pradesh, au sud-est de l’Inde, des archi­­­tectes futu­­­ristes vont trans­­­for­­­mer Amara­­­vati en ville la plus écolo­­­gique du monde. Leurs plans incroyables semblent tout droit sortis d’un film de science-fiction.


Couver­ture : NASA


Plus de monde